Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion pour les femmes

Par Drogues info service

93 réponses


Lolarun - 02/04/2021 à 17h37

Coucou Dory,

En décembre j'ai demandé des conseils, car je voulais sérieusement arrêter de prendre de la cocaïne. Je me suis renseignée de partout. J'avais peur du manque, du sevrage, du craving. J'ai pris mon courage à deux mains et j'ai décidé d'être hospitalisée pour être entourée de professionnels qui ne me jugeaient pas et qui savent comment aider pour affronter le manque, les pensées, les peurs. C'est la meilleure décision que j'ai prise et je suis fière. Non seulement je suis accompagnée de tout type de professionnels qui m'aident. J'ai aussi avancé dans mon projet de vie. J'ai des assistants sociales qui m'aident pour tout type de démarches. Je fais beaucoup d'activités proposées chaque jour à l'hôpital :groupe de parole, gym, ergothérapie, balades en forêt. Pour rentrer en HP le mieux c'est que ton psychiatre ou psychologue fasse un lettre béton pour rentrer par les urgences psychiatriques ou bien postuler avec votre candidature avec l'aide de votre psychiatre, psy ou médecin traitant qui va faire pour vous la demande à plusieurs centres: Clinique Sanatia, hôpital Saint Jean, La ramée, Saint Soucis, la forêt de soignes. La tu vas être vraiment écoutée, suivie, en sécurité. Et tu vas pouvoir comprendre pourquoi tu as commencé à consommer. Tu vas investir sur toi et sur ton projet de vie en toute sécurité. Franchement, ça a changé ma vie et en vrai, entourée des bonnes personnes le manque n'est pas douloureux. Ça passe vite. Je suis à mon quatrième mois d'hospitalisation. Avant j'avais peur de me faire hospitaliser, je n'osais pas à me prendre en charge, mais quand je me suis lancée, je me suis sentie tellement bien! J'ai pris des forces, de l'énergie, 14 kg car j'étais squelettique et j'avais pas envie de manger. Maintenant, je profite de mes journées, j'avance et vois l'horizon. Je prends un plaisir de dingue à chaque repas. Le sport a changé mon corps, les activités artistiques m'ont fait découvrir des talents que j'avais pour créer des choses que j'aurais pas imaginé avant. J'espère que ça te parle. Je peux reprendre à tes questions si tu en as.


D'ailleurs, j'ai pensé qu'on pourrait tous ceux qui veulent, créer un groupe WhatsApp où l'on s'encourage, partageons notre expérience, parlons de nos peurs.


Hâte d'avoir de vos nouvelles

Dory - 03/04/2021 à 06h04

Bonjour tous le monde ,

Je voudrais commencer par remercier les personnes qui ont répondu à mon post.

Amelita ton témoignage me rassure dans ma démarches de sevrage. 8 mois sans canabis et tabac, je te félicite, j'espère y arrivé aussi. Je ne savais pas que les narcotiques anonymes existaient et je compte bien y participer , j'ai besoin de partager comme vous mon expérience et surtout d'écouter celle des autres , savoir quoi faire et surtout ce qu'il ne faut pas faire pour éviter la rechute. En tout cas tous tes conseils vont mettre d'une grande utilité et ton exemple me motive vraiment.

Lolarun je te remercie pour ton témoignage mais l'hospitalisation n'est pas une option pour moi . J'ai une famille et des enfants , je ne peux pas partir comme ça pendant plusieurs semaines et je ne pense pas que je supporterais de me dire que je suis en HP. Ma mère y allait quand j'étais enfant et j'en ai garder un très mauvais souvenir, a tel point que l'HP est ma plus grosse crainte. Après chaque personne est différente et certaines demandes plus de soutiens ou d'encadrement. Je te félicite pour tes 4 mois de sevrage , c'est un combat long mais tu es sur la bonne voix. Courage !

Comme je vous disais hier , j'ai été chez mon médecin généraliste pour avoir un peu d'aide pour gérer l'effet de manque et il m'a prescrit du seresta. C'est un anxiolytique prescrit généralement pour le sevrage alcoolique mais je ne sais pas si ça sera efficace sur le cannabis. J'ai appelé le CSAPA de ma ville et j'ai un rdv que le 14 avril.

Du coup je commence ma première journée sans cannabis mais avec du seresta. J'ai peur de créer une dépendance à ce médicament mais je vais le prendre provisoirement en attendant mon rdv au CSAPA. Lorsque j'aurais rdv là bas , je vais demander un traitement peut être plus adapté mais aussi des patchs de nicotine. Car il faut savoir qu'un joint représente environs 5 cigarettes et je ne me vois pas fumer autant de tabac. Ce que je trouve particulièrement dégueulasse. Du coup autant tout arrêter , cannabis et tabac , je pense que mon corps et mon porte feuille me remercieront plus tard !
J'ai pris le temps d'expliquer toute les étapes du sevrage a mon copain pour je pas qu'il se sente dépasser si jamais je fais une grosse crise d'angoisse. Et j'ai pris en compte le conseil du modérateur . Si jamais je fais une crise je saute directe dans le bain.
Mon état d'esprit pour l'instant est fort , j'essaye de me projeter dans l'avenir et d'imaginer toute les choses bénéfiques qui pourraient m'arriver sans cette addiction. J'ai fais un petit calcul aussi de ma conso , pour savoir ce que j'avais dépensé dans cette merde. Résultat sur un an j'ai dépensé 1920 euros. C'est pas énorme comme ça , mais ça aurait largement pu me payer mon permis de conduire ( que je n'ai tjrs pas ) et après 10ans de consommation j'ai dépensé 19200 euros , c'est hallucinant... De l'argent foutu en l'air ou plutôt parti en fumée !!
J'espère ne plus jamais touché a un joint de ma vie , je ferais ce qu'il faut pour que mon sevrage soit un succès. J'espère que pour vous aussi .ça le ssera.Mercie encoredd'avoirpris le temps de me répondre , j'apprécie vraiment le faite de ne pas me sentir seule dans cette démarches et de savoir que des personnes comme moi se battent contre leurs addiction sça m'aide bbbeaucou

EPrenez soin de vous

Dory n

Biscotte - 02/07/2021 à 16h20

Bonjour , ont m appelle biscotte et ça va faire le 12ème jours que je parle sur ce forum et la sachant que c'est entre femmes..
Je me pose 1 question ?
Est-ce normal qu à 52 ans moi j'en ai 46. Mon copain n a plus de libido..il est sous subutex contrairement à moi qui a arrêté il y a 12 jours !!! Je me pose bcp de questions ? Je lui ai demandé si il n avait plus de désirs pour moi mais il me dit que ça n'a rien à voir...
Je sais pas quoi penser en fait...
Actuellement pour moi j'y pense même pas tellement je suis mal..
Mais il me trouve tirs 1 excuses genre..j ai mal a la tête ou je suis fatigué ????
Il dit m aimer encore et je me demande d où vient le problème ?? Bon courage à vous toutes

Répondre au fil Retour