Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Les questions les plus fréquentes sur le cannabis Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le cannabis c'est naturel, donc ce n'est pas dangereux pour la santé

FAUX - En France, depuis une quinzaine d’années, les concentrations de THC* ont triplé dans la résine et doublé dans l’herbe. En parallèle, les concentrations de CBD* ont diminué.

Ce déséquilibre augmente le risque d’apparition de troubles psychiatriques (bad trip, état délirant aigu, crise de panique…) et le risque de développer une dépendance.

Depuis quelques années, on trouve également des échantillons d’herbe de cannabis sur lesquels sont pulvérisés des cannabinoïdes de synthèse, qui sont beaucoup plus puissants, plus dangereux et plus addictifs que le THC.

Aujourd'hui, on sait également que dans l’heure qui suit une forte consommation de cannabis, le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde est multiplié par 5 (y compris chez des jeunes usagers occasionnels sans antécédent cardiaque).

La consommation de cannabis peut aussi entrainer des douleurs abdominales accompagnées de vomissements répétés et incontrôlables. Ce syndrome appelé «hyperémèse cannabique» apparait généralement chez les usagers réguliers depuis plus d’un an (usage quotidien ou hebdomadaire). Le risque est plus élevé chez les usagers quotidiens.

* Le cannabis est composé de plusieurs cannabinoïdes. Les deux principaux sont le THC (responsable des effets psychoactifs du cannabis), et le CBD (qui a des effets anxiolytiques, antipsychotiques, et atténue les effets du THC).

Sources :

OFDT, Drogues, chiffres clés (8ème édition). Paris, OFDT, 2019

ANSM, Evaluation de la pertinence et de la faisabilité de la mise à disposition du cannabis thérapeutique en France. Synthèse de la séance du CSST, 2018.

CEIP, Syndrome d’hyperémèse cannabique, 2017

Jouanjus E, et al., Cannabis use: signal of increasing risk of serious cardiovascular disorders. J Am Heart Assoc. 2014

Aryana A., Williams M.A., « Marijuana as a trigger of cardiovascular events: speculation or scientific certainty? » International Journal of Cardiology, vol.118, n°2, 2007

Mittleman M.A., et al., « Triggering myocardial infarction by marijuana », Circulation, vol.103, n°23, 2001

Hemachandra D, et al., Heavy cannabis users at elevated risk of stroke: evidence from a general population survey. Aust N Z J Public Health. 2016

Rumalla K, et al., Recreational marijuana use and acute ischemic stroke: A population-based analysis of hospitalized patients in the United States. J Neurol Sci. 2016

Herning RI. Marijuana abusers are at increased risk for stroke.Preliminary evidence from cerebrovascular perfusion data. AnnN Y Acad Sci 2001

Cecilia J. Sorensen et al. Cannabinoid Hyperemesis Syndrome: Diagnosis, Pathophysiology, and Treatment—a Systematic Review J. Med. Toxicol. 2017

Retour