Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Souffrir dans son couple à cause du cannabis

Par Profil supprimé

96 réponses


Moderateur - 12/03/2018 à 16h32

Bonjour Mélanie,

La consommation de cannabis peut produire en effet cet état de démotivation et de retrait social tout à fait désagréable lorsqu'on est le conjoint de la personne concernée.

Il ne semble pas se rendre compte de l'impact de son comportement parce qu'il est dans sa bulle.

J'ai cependant une suggestion. Je vous conseille de faire une démarche auprès d'un CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie) pour vous faire aider et conseiller en tant que proche. Les consultations en CSAPA sont gratuites et les professionnels qui vous y reçoivent pourront répondre à vos questions et vous conseiller sur les attitudes que vous pouvez avoir avec lui, dans l'idée de l'amener à changer. Le fait de faire cette démarche et de lui en parler met en actes votre difficulté avec lui. Cela ne peut que le faire réfléchir et lui faire comprendre que même s'il se sent bien ce n'est pas le cas des personnes autour de lui.

Vous trouverez les coordonnées du CSAPA le plus proche de chez vous en utilisant notre rubrique "Adresses utiles" (http://www.drogues-info-service.fr/Adresses-utiles) ou en appelant notre ligne d'écoute au 0 800 23 13 13.

Cordialement,

le modérateur.

Profil supprimé - 15/03/2018 à 10h43

Bonjour,

C'est fou toutes ces histoires... cette merde détruit vraiment des choses pourtant si belle comme l'amour que l'on porte à notre partenaire...

C'est le cas pour moi aussi.
Cela fait 5 ans que nous sommes ensemble j'ai 32 ans et lui 35 ans, il fume depuis 15 ans, plusieurs pétards par jours, de 3 à 10 pétards.
Beaucoup de témoignages ici parlent de ce que leur conjoint est désagréable voir agressif lorsqu'il ne fume pas.
En fait, moi je n'ai jamais vu mon conjoint "sobre" donc je ne peux même dire comment il est.

Ah si, je l'ai vu pendant 3 mois lorsqu'on a lui a retiré son permis parcequ'il était sous l'emprise de stupéfiant au volant. Son permis lui a été retiré pendant 6 mois et il a arrêter seul de fumer pendant 3/4 mois. J'ai été très fière de lui car il a arrêter tout seul. Nos rapports sexuels étaient enfin satisfaisant ! Ce qui n'a jamais été le cas et ceci dès le début de notre relation. Je le sentais sortir de sa bulle un peu et je sentais qu'il était plus "léger".

Mais dès qu'il a retrouvé son permis il a reprit à fumer et c'est là que je n'ai plus supporter cette merde et sa consommation. Je me suis sentie relayée au second plan: notre relation n'est pas aussi importante que le cannabis.

Aujourd'hui cela fait 3 semaine que j'ai demandé la séparation. Beaucoup de choses se sont accumulées entre nous mais j'accuse principalement cette addiction qui cache et étouffe un grand mal-être qui se répercute malgré tout sur notre couple et sur moi !

Depuis cette séparation et comme nous vivons dans la même maison nous nous voyons tous les jours.
Il m'a dit qu'il voulait arrêter de fumer et travailler sur sa confiance en lui, j'étais si fière et heureuse d'entre ça.
Mais cela fait 3 semaines et il ne s'est rien passé, il fume toujours autant et m'a même avoué, un soir ou il fumait, qu'il n'avait pas envie d'arrêter, qu'il ne voit pas le mal qu'il fait...
Il ne se rend pas compte la souffrance qu'il cache et qu'il se laisse contrôler par la peur.

Je suis thérapeute et je travaille beaucoup sur moi ce qui fait que je suis plus sensible à la psychologie. Malgré moi je vois quelques un de ses problèmes. Mais il ne veut pas les voir, au risque de me faire souffrir encore, de me relayer encore au second plan, de me délaisser physiquement, sexuellement et sentimentalement.

Je ne me sens plus respectée. J'ai envie de lui souhaiter une vie heureuse avec la femme de sa vie: l'herbe.

Aujourd'hui, 3 semaines après la séparation j'ai l'impression qu'un changement de sa part est illusoire et que malgré ce qu'il dit m'aimer, il ne fera rien pour ça. Après tout "ça ne fait de mal à personne".

Je pourrai aller au centre d'aide mais j'ai tellement porté la relation, essayer de mettre des choses en place, essayé de l'aider, proposer une thérapie de couple....que là, je n'ai plus la force de quoi que ce soit. J'ai envie de lui dire: bouges toi le cul ou je me casse. Désolée pour la vulgarité mais je suis à bout.

marseillaiseraslebol - 02/07/2018 à 15h28

Bonjour, delwyn je voulais savoir ou vous en etes et d'ailleur aussi les autres personnes qui on postèes ici ou en etes vous? Moi je suis arrivè au point de non retour et j'ai pris ma décision je vais partir. Je suis enceinte du 4eme et j'attend juste d'accoucher pour partir plus sereinement.

Jelena - 11/07/2018 à 18h52

Bonjour, je viens rajouter mon histoire dans cette discussion déjà remplie de tant de témoignages similaires. Je vis avec mon compagnon depuis 2 ans, comme tour couple nous avons des hauts et des bas mais notre relation me semble saine (on se complète, on n'a pas peur de dire ce qu'on pense), on fait des projets et je sais que ce n'est pas rien pour mon copain car il m'a dit que la vie à deux était difficile pour lui ( par rapport à ses habitudes, voir ses potes très souvent, geeker).
Tout se passe bien mais....

Il fume du cannabis depuis ses 15 ans environ, il fume plusieurs pétards par jour j'ai pas compté mais je sais que c'est déjà trop.

Pour ma part je fume uniquement du tabac (e-cig maintenant). Et le cannabis j'ai déjà essayé plusieurs fois je n'ai jamais supporté (malade, crises de panique,...)

Le fait qu'il fume ne m'a jamais enchantée, il le sait bien, mais je lui ai dit que ce n'était pas à moi de lui dire d'arrêter, qu'il devait trouver la motivation de lui même, sachant de par mes expériences que seule la personne concernée peut se donner le déclic.

Le véritable problème c'est lorsqu'il n'a plus de quoi fumer, ça peut durer 1,2,3 jours.
Il est irritable, agressif, infecte, je ne le reconnais plus.

Il est de nature colérique et impulsif, ce sont ses défauts je les connais et j'ai appris à vivre avec, mais quand il n'a rien à fumer, j'ai l'impression qu'il ne m'aime pas tellement il devient méchant (je le devine très vite quand il n'a plus rien).

Il s'énerve pour rien au point de me faire la gueule pendant plusieurs jours des fois.

Le problème c'est aussi que son humeur est très variable et quand il ne semble pas aggressif moi je lui en veux alors je suis énervée, ce qui le rend énervé de nouveau...
Je me dis que je devrais pas réagir à son comportement mais j'arrive pas à m'en empêcher et je veux pas devenir soumise.

Il m'est même déjà arrivé d'être soulagée quand il a récupéré de quoi fumer...

Du coup quand il est comme ça impossible d'essayer d'en discuter avec lui... Même pas la peine.

Et quand il a de nouveau à fumer je lui dis que ce serait bien qu'il voir quelqu'un, il me dit "oui oui".
Mais je vais pas le forcer c'est à lui d'en prendre conscience je peux peut être l'y aider mais comment ?

En plus je pense qu'il est dans le déni (il est du genre à vouloir avoir raison tout le temps et a énormément de mal à reconnaître ses erreurs et s'excuser).

J'ai souvent l'impression qu'il me déteste vu comment il peut être dans ces moments, j'ai imaginé que sans pétard il me supportait pas (d'ailleurs une fois lors d'une crise de colère il m a dit que le pétard l'aidait à supporter sa vie de merde, sous entendant que je faisais partie de lq "merde" après coup il m'a dit que non je ne faisais pas partie des "problèmes".

Quand il est comme ça, détestable, je lui demande si il ne m'aime plus je lui dit de pas me le cacher. Il ne va jamais dans ce sens et me dit toujours le contraire



Comment sortir de cette situation ? Ses potes l'ont remarqué mais ne semblent pas plus choqués que ça, et en plus il est pas aggressif avec ses potes, plus susceptible mais pas agressif...

Moderateur - 12/07/2018 à 14h32

Bonjour Jelena,

Lorsqu'un usager de cannabis est en rupture involontaire de cannabis il arrive souvent qu'il devienne irritable. Même lorsqu'on arrête volontairement le cannabis on est irritable la première semaine.

Avez-vous pu le formuler devant lui ?
Sur le moment : "là tu es irritable parce que tu n'as plus de cannabis, c'est le signe que tu es dépendant".
Ou après-coup : "ces derniers jours quand tu n'avais pas de cannabis tu étais détestable, totalement transformé et maintenant que tu fumes à nouveau tu "redeviens normal", n'est-ce pas le signe que tu as besoin du cannabis, que tu es dépendant ?"

Il me semble important également que vous puisse dire "stop" ou vous éloigner lorsqu'il est dans cet état, à nouveau en verbalisant ce qui se passe. Par exemple "là tu es d'humeur massacrante parce que tu n'as plus de cannabis, je n'ai pas à subir cela, je te demande de partir ou je pars le temps que tu te calmes".

En revanche n'entrez pas dans le jeu de ce qu'il dit tant qu'il est en manque de cannabis. Il ne vous déteste pas ou ne pense probablement pas ce qu'il dit dans ces moments-là. C'est simplement qu'il est à fleur de peau et cela fait se comporter n'importe comment.

Vous avez raison de le laisser libre de se positionner par rapport au cannabis. Cela doit venir de lui en effet. Cependant vous aussi vous pouvez vous positionner et dire si vous êtes d'accord ou pas et à quel moment ou dans quelles proportions.

Enfin, en verbalisant ce qui se passe dans les moments difficiles (soit pendant mais plus raisonnablement "après" ) vous lui faite en fait un "feedback". Même s'il est dans le déni il finira par en entendre quelque chose. C'est ce genre d'action qui peut aider un usager à vouloir changer.

Le sevrage du cannabis est difficile dans les premiers temps mais, à moins de troubles plus profonds qui ressurgiraient à ce moment-là, cela finit pas passer et la personne qui arrête et son entourage en tirent des bénéfices. Une humeur plus stable, un plus grand dynamisme et de bonnes relations font partie de ce mieux-être.

Cordialement,

le modérateur.

Karosen12 - 26/07/2018 à 15h57

Bonjour à tous, je pense qu’il y a beaucoup du monde qui vient ici pour chercher la réponse. Alors je vais quand même partager mon expérience ici.
Ça fais 5 ans qu’on s’est rencontré avec mon copain, tout était bien, je savais qu’il commencé à fumer vers 15-16 ans, mais j’étais jeune et je savais rien à ce sujet, à mon avis il faut accepter les gens comment ils sont. Alors je l’ai accepté dans ma vie, je l’ai présenté à mes parents. J’ai aménagé chez lui et tout était niquel, j’étais heureuse et amoureuse, jusqu’à un jour où il n’a pas eu du shit ni cannabis. Il commencé crier et il m’a fais peur tellement ! Alors je l’ai fais un claque et il a arrêté. Après ça on a eu des disputes et ils ont été plutôt graves(j’ai pense ça avant) suand m’a mere m’a laissé son appartement, tout à changé encore pire. Il fais des crises, il criait, il a frappé sa tête comme un fou, il a cassé mes portes, il a jeté un truc et j’ai un cicatrise sur mon visage. Il m’a fatigué, je voulais le virer de chez moi, mais je l’ai aimé parce que il était bien et gentil, intelligent, j’ i cru que je pourrais vivre avec çà malgré tout. Mais je où on est aujourd’hui... je découvre qu’il a essayé me tromper pendant tout ce temps avec une fille moche en plus. et c’est ça que je reçois après tout ce que j’ai fais pour lui, que je l’ai accepté et aidé avec son état. Alors on es parti à paris(avant on était à cannes), on a commencé une nouvelle vie. Mais ça fais un an que je le supporte plus. Je l’aime plus, il m’énerve, chaque matin si il perds un truc il crie que c’est ma faute, il me force chercher, il jette tout parterre même si j’ai fais ménage, il fais bordel. Ou il me fais des remarques, il m’insulte, il me dises ce que je fais mal. Et encore jusqu’à le soir ou il fume. Après il fais des câlins et il est hyper gentil. Mais je n’ai plus envie de l’embrasser, le fais un plaisir, cuisiner pour lui. Je suis tellement dégoûté. J’ai déjà 4-5 cheveux gris, je perds des chevaux chaque jour. Pendant son état pas normal, j’essAye fermer la bouche, l’ecouter Et ne pas fais un conflict parce que si j’ajoute un mot il explose. Alors aujourd’hui je n’ai nulle part y aller, je suis coincé avec lui parce que je suis en chômage. Je l’insulte dans ma tête chaque jour pour me calmer. Je veux que tout ça finis. Je suis une jolie fille, jeune encore, j’ai es garçons qui s’interesse A moi. Mais je dois encore trouver un moyen pour fuir.
Pourquoi j’écris tout ça ici? C’est mon conseil à vous, n’acceptez jamais les gars qui fume, ne perdez pas le temps avec eux. Malheureusement on peut pas changer les gens. Maintenant les garçons qui vont regarder ce message, il vont dire - c’est que de cannabis, c’est pas heroin, ni craque. C’est qu’un plant. Ouais j’ai pensé aussi comme ça. Mais âpres tout les recherche, tout mais penses que c’est ma faute, j’ai trouvé la réponse. J’ai trouvé pourquoi mon copain réagis partout comme ça, pourquoi il mange pas’ jusqu’à le moment où il fume. Il y’a une chose qu’il peut faire, c’est d’etre motivé à changer la vie, d’arreter Fumer.
Bon courage à toute les filles qui souffrent dans la même situation, je vous souhaite a décider qui est plus important dans la vie, vous ou lui.

Dod - 30/07/2018 à 14h39

Bonjour à tous (toutes).

Je viens de lire les 8 pages de cette discussion et je suis effarée de voir que l'on vit la même chose. Je ne sais même pas si ça me rassure finalement.

Je suis avec mon conjoint depuis 5 ans, moi 33 ans, lui 36. Pas d'enfants ( forcément aucune capacité à faire des projets). il fume depuis ses 13 ans, et consomme également de l'alcool . Il a touché à d'autres drogues qu'il a arrêté ( enfin ... Je crois).

On s'est déparé 6 mois en octobre dernier. Avant cette rupture j'ai vécu les même choses que vous : agression verbale, reproches pour des trucs idiots, mépris, irrespect, ... Vacances horribles ( à me laisser en plan à 300KM de la maison pcq j'avais choisi un restau qui ne lui plaisait pas ...)

Pendant la rupture il s'est pris en main : arrêt du cannabis, accompagnement psychologique, traitement anti depresseur puisque l'arrêt a révélé une grosse dépression. Il a enfin été lui même , un type merveilleux !!

J'y ai cru, comme une idiote, et je suis revenue . Ca n'a pas manqué : arrêt thérapie et traitement, et reprise du cannabis en cachette. Il y a 10 jours on est partis en WE ... Rentrés 10h plus tôt car Mr a été ignoble.

Depui 4 mois il nie, me fait passer pour une folle, une emmerdeuse, je lui met ses produits devant le nez et il ose nier. Il passe son temps à mentir. Et là je ne supporte plus tout ça. Et en même temps je n'ai plus la force de partir encore une fois, resubir cette douleur, et devoir supporter ses supplications pour que je reviennes.

Je suis désésperée de devoir vivre seule, en étant en couple. Pas de tendresse, pas d'empathie, pas de sexe, pas de complicité. RIEN .


Je ne sais plus quoi faire. Je me sens complétement démunie. Je suis en colère, contre lui, contre moi. Je vois ce désespoir qui vous habite aussi, et ma vie qui défile, ces années qui passent à vivre comme des ados de 15 ans. J'aimerais pouvoir le haïr. Pour partir.

Voila, je ne fais pas avancer la discussion, mais j'avais besoin de déposer ça à quelqu'un. Je n'ai personne à qui en parler. en tout cas j'ai arrêté d'en parler puisque la seule réponse que j'ai eut c'est " tu n'as qu'à partir" ... Ouais ouais.

Mon médecin m'a prescrit des anti depresseurs, je ne veux pas les prendre, pas pour ça. Mais en même temps je suis vraiment pas bien.


Est ce qu'à un moment on a le declic ? De nous aussi être égoïste et de faire passer notre bonheur avant nos conjoints toxico ?

Vous en êtes où vous ?


Merci

Aidzy - 30/07/2018 à 16h16

Bonjour les filles

Je relis ce que vous vivez et sa été comme moi, malheureusement pour ma part il a eu aucun declik il a sois disant arrêter mais n'a jamais voulut ce faire aider pour ses problèmes très profond qui l'on poussé à fumé justement, il ne tient aucun engagement aucun travail il a 27 il n'a rien et vie toujours chez papa et maman, pour moi sa été simple, il ma poussé dans les écscalier une fois de plus et ce jour la je me suis relevé et je lui est mis une patate dans la tronche ! il a porter plainte contre moi et a pris ses affaires et n'es jamais revenu me faire chier chez moi, ça va faire 1 an et j'essaie encore de m'en remettre et de me reconstruire, j'ai même acheter une dobermann qui j'ai mis a la défense de peur de revivre sa un jour, j'ai envie de dire que sa devient grave d'en arriver la mais je n'es plus confiance en personne ...

Courage à vous toute mais il vaux mieux fuir que de subir, j'ai aujourd'hui 26 ans, pas d'enfant, pas d'argent de coter par sa faute, j'ai la chance d'avoir une maman qui m'aide mais je ne veux pas abuser non plus

Karosen12 - 30/07/2018 à 22h52

Bonjour Dod,

J’ i vraiment la peine pour vous. Vous devez arrêter d’ess Changer votre copain, malheureusement vous ne pourrirez pas faire plus que vous avez déjà fais. La seule solution c’est partir. Le laisser dans sa merde et peut-être il va comprendre pourquoi vous êtes partie.
J’ai habite sous le même toit avec mon copain pendant 5 ans et j’ai eu pas de sex avec lui pendant 2 ans. Il n’avait pas eu pas envie d’aller sur les sites porno. J’étais En couple mais j’étais Toute seule comme vous. Vous souffrez tellement ! Vous avez déjà 33 ans, vous pourriez vivre une bonne vie. Il faut pas rester avec lui parce que vous avez la peine. Je comprends que vous vous êtes habitué à lui, vous l’aimez peut-être, mais où il y’a l’amour quand à chaque fois c’est lui qui vous fais de mal, c’est à cause de lui que vous êtes ici à chercher les réponses.
Mon avis c’est que partir c’est la meilleure chose à faire. J’ai essayé de changer mon copain mais j’ai pas réussie et c’est difficile à faire quand une personne est déjà addictive et impulsive.
Bon courage à vous libèrer

Répondre au fil Retour