Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

mon copain prend de la came

Par Profil supprimé

Bonjour, j'ai rencontré mon copain en mai 2012. pendant cette période il ne prenait plus d’héroïne, je l'aimais dès le début sans connaitre tous ses problèmes d'addiction, mais très vite il m'en a parlé. Comme substitut il buvait pas mal et prenait d'autre drogues. A côté de ça c'était quelqu'un de très bien à part dès mauvaises phases. Et comme quand on est amoureux on c'est pas vraiment pourquoi on aime la personne c'est tout. Mais au bout d'un moment je pouvais plus supporter son mode de vie et avait envie de prendre soin de moi! la rupture a été dure! Très dure! je l'ai quitté pendant un an mais je l'appeler toujours car je l'aimais encore et dans cette période j’étais un peu faible mentalement. Depuis trois moi je le revoie (bien sur je trouvais au fond que c'était un mauvaise idée, mais j'aime l'aimer donc je ne peux m'en prendre qu'à moi même) il reprend de l’héroïne en alu le matin avant d'aller travailler et le soir pas mal! la nuit il se réveille 30 min pour en reprendre. Comme beaucoup il est tenté par certain de ses potes d'ailleurs je l'ai déteste. Comment trouvez vous sa dépendance ? Il ne se cache pas pour en prendre, il aimerai arrêter mais pour le moment il n'a pas envie. j'aimerai l'aider!

Mise en ligne le 07/04/2014

Bonjour,

Votre soutien sera certainement très important pour votre ami le jour où il décidera d'entamer une démarche pour arrêter ses consommations. Mais pour l'instant, vous dites qu'il n'en a pas envie ; la décision doit venir de lui, et vous ne pouvez pas aider quelqu'un qui ne le souhaite pas. Face à cette situation, vous devez ressentir une certaine impuissance, et nous comprenons que cela doit être douloureux pour vous. 

Par ailleurs, dans votre message, vous donnez des éléments intéressants sur la relation que vous entretenez avec votre ami. Vous semblez vous interroger sur les raisons de votre amour pour lui, et vous indiquez que vous aimez l'aimer. Vous pourriez approfondir ces questionnements personnels en consultant un psychologue, et cela vous permettrait peut-être de dépasser le sentiment de culpabilité que vous paraissez éprouver. 

Sur notre site internet, dans "adresses utiles", vous pouvez trouver des coordonnées de Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention des Addictions (CSAPA). Des équipes pluridisciplinaires (médecins, psychologues, travailleurs sociaux) y proposent des consultations gratuites et confidentielles pour l'entourage de personnes en difficulté avec les addictions. Nous pensons que ces lieux pourraient vous aider à avancer dans vos questionnements et vous soutenir face à la situation que vous vivez actuellement.

Cordialement,

Retour à la liste