Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin. D aide

Par Ausecours

Bonjour mon frère est alcoolique et il,a,un traitement pour arrêter de boire. Il mélange les médicaments l’alcool et le canabis’ il a 58 ans et ça fait trop longtemps que ça dure, je l’ai fait interner en psychiatrie il est resté plusieurs mois . Depuis qu il est sorti c est pire qu avant il demande chaque jour 10 e à ma mère qui a 92 ans et bien sur malgré ses faibles revenus elle lui donné . Je ne sais plus quoi faire et pour la 1ère fois je souhaite sa mort je n en peux plus il n est pas méchant mais on ne sait pas comment une personne qui prend tout ça peut réagir ´ j ai appelé le psychiatre qui le suit iôm’a dit qu in ne peut rien faire ´ que faire ? Merci pour votre aide

Mise en ligne le 29/04/2021

Bonjour,

Vous décrivez une situation dans laquelle vous tentez de trouver des solutions pour votre frère face à sa dépendance et nous comprenons bien votre épuisement, votre désarroi et ce mélange de sentiments à son égard.

Votre frère a entrepris une démarche de soins, il est sous traitement, accompagné par un professionnel de santé et malgré tout il ne parvient pas à se libérer de sa dépendance. Le chemin est parfois long et sinueux pour arriver à atteindre l’objectif que l’on s’était fixé et ce qui n’a pas fonctionné pendant un temps peut encore évoluer dès lors que l’usager trouve un équilibre dans sa vie, un sens à sa démarche.

Il est très difficile d'aider une personne dépendante et plus encore lorsque celle-ci se sent contrainte et peut-être incomprise face à d'éventuelles souffrances. Si nous pouvons tout à fait comprendre que vous soyez épuisée de cette situation et inquiète pour votre mère, nous ne pouvons faire l'économie de vous dire combien il est important que votre frère soit acteur de sa démarche. Aussi, l'encourager à prendre soin de lui et lui demander ce qui pourrait l'aider dans ce sens vous apporterait probablement des pistes pour l’aider dans ses difficultés.

Si vous n’avez pas le pouvoir d’agir directement sur la consommation de votre frère, il nous paraît important que vous puissiez agir pour vous-même, que vous puissiez être aidée et soutenue dans cette situation afin de prendre du recul et trouver des pistes pour vous préserver ainsi que votre mère. Pour cela, il est possible de vous rapprocher d'un professionnel spécialisé sur la question des dépendances dans le cadre du soutien à l'entourage.

Nous vous joignons plusieurs liens qui vous apporterons des éclairages sur le sujet. Nous vous joignons également les liens de structures proposant les consultations d'aide à l'entourage. Ce sont des consultations individuelles confidentielles et gratuites.

Si vous souhaitez aborder avec nous vos difficultés sous forme d'échanges directs, n'hésitez pas à nous contacter au 0800 23 13 13 (numéro anonyme et gratuit, ouvert tous les jours de 8h à 2h).

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures su


SERVICE d'ADDICTOLOGIE du C.H EDOUARD HERRIOT

5, place d'Arsonval
Pavillon K - rez-de-chaussée
69003 LYON

Tél : 04 72 11 78 52
Site web : www.chu-lyon.fr/fr/drogue-et-addictions
Secrétariat : Lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30 sauf le mardi après-midi (uniquement de 9h à 12h30)
Accueil du public : Lundi au vendredi de 9h à 16h45 sauf le mardi après-midi (uniquement de 9h à 12h30)
Consultat° jeunes consommateurs : Lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30 sauf le mardi de 9h à 12h30
COVID -19 : Accompagnement téléphonique des patients déjà suivis. Pas de nouvelles prise en charge. Consultations médicales dans le cas de situation complexe. Renouvellement d'ordonnance par fax. Délivrance de TSO possible dans certaines conditions

En savoir plus :

Retour à la liste