Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Portrait du toxicomane rencontré il y a deux ans.

Par Profil supprimé

Profil du toxicomane que j'ai rencontré il y a deux ans.

Il ne suit pas de plan de vie
ne réagit pas à la punition, l'appréhension, le stress ou la désapprobation.
Il connait les Lois mais ne les suit pas.
Il déteste la police et tous les représentants de l'ordre.
Menteur hors norme, il se montre charmant (sauf quand il souffre de trouble de la personnalité et se blesse ou mutile) et manipule volontiers les autres. Il fait des promesses qu'il ne tient absolument jamais. Il donne de faux espoirs.
Il ment comme il respire.

Quand il est attrapé dans un mensonge et défié, il fabrique de nouveaux mensonges sans sourciller; Il n'est jamais perplexe ou embarrassé.
Le côtoyer, au début, génère des retours de récits complètement embrouillés, des déclarations contradictoires. Il oublie souvent les mensonges qu'il a dit pour finir par avoir des bribes de vérité sur les méfaits qu'il a commis, qu'il aime voir comme un exploit.
Il est très égocentrique, sans véritable empathie pour autrui ou bien fait semblant.
Il n'envisage aucune réinsertion sociale; il n'a aucune envie de gagner sa vie par un travail honnête.
Il sait exactement ce qui me fait tiquer et sait comment manipuler et influencer mes sentiments.
Il a le talent pour détecter les femmes 'gentilles', les gens 'gentils', qui lui donne des coups de main et des choses gratuites.
Il fait croire qu'il se soucie des classes inférieures qu'il est du côté de l'opprimé mais il n'est guère ainsi.
Il n'aime pas la société, prétend être une victime.
Il sait exactement ce qu'il fait. Il n'est vraiment pas comme il faut. Il ne fait jamais les bons choix.
Dernière chose, il n'hésite pas à répandre des histoires sur ces copains ou des personnes qui l'ont aidées.

Bien que j'étais témoin de tout cela, j'ai cru en lui, par accoup, pendant deux ans. Brèves périodes de discussion puis de rupture.
Je ne parvenais pas réellement à l'éviter définitivement. Aujourd'hui c'est clair.
J'arrête.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste