Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Sevrage cannabis compliqué

Par Laetitia38959

Bonjour à tous, ça fait qqjours que j'ai découvert ce site et j'ai lu de nombreux témoignages qui m ont fait du bien. J'ai 30 ans, je fume depuis mes 12/13 ans, je n avai pas" prévu" d arrêter, j'ai terminé mon bout et j'ai dit stop je n'y vais plus. J'ai lu que certains avaient du mal à se fournir pour mon cas ce n'est pas le cas. À vrai dire, je sais pas pourquoi du jour au lendemain , je me suis dit je verrai combien de temps je tiens, puis ce soir c'est la 7 eme nuit sans fumer. C'est pas grand chose mais pour moi c'est le bout du monde, j'ai passé une semaine de merde, je ne dors plus beaucoup, les heures sont longues, je ne me reconnais pas, angoisse, crise de nerfs, tristesse, excitation,je suis perdue, je me comprends pas, je n'sais pas quoi faire. Je fumais principalement pour dormir, environ 10g/semaine. Je bosse de nuit et au boulot je pense à qd je vais rentrer, j angoisse de ne pas dormir, je m effondre en larme sans raison, j'ai le sentiment de ne rien maîtriser. J'ai déjà réussi à arrêter deux fois dans ma vie plusieurs mois, j'ai toujours repris...
Je me sens seule dans mon parcours, mon conjoint ne fume pas, il était surpris de ma décision et il me soutient, mais ça n'y change rien. Chaque jour je lutte, je coche les journées dans un calendrier , j'ai l impression d être un zombie, c'est bizarre je me sens éteinte, je n'me sens pas moi. Je sais pas vraiment ce que je recherche en postant, ça me fait déjà du bien d écrire. Je sais qu il n'y a pas de solution miracle que c'est le mental principalement, je veux m en sortir, pour moi, pour mon fils, je ne veux plus attendre ce joint du soir avec impatience. Qd le soir arrivait plus ke moment de fumer arrivait plus j étai tendu , le manque arrivait et c'est un besoin, dès que je fumais je me sentais soulagée, c était mon moment à moi, mon rituel, un plaisir malsain. Je suis en manque c'est terrible...

Fil précédent Fil suivant

8 réponses


Dragon62 - 01/03/2021 à 22h23

Salut
Je suis exactement dans le même cas que toi avec des symptômes similaires. Moi aussi ma conjointe ne fume pas donc c difficile d en parler ou qu elle puisse comprendre les difficultés liées à un arrêt brutal de cannabis. Ça ne fait que 2 jours que j ai arrêté et j ai l impression que ça fait dix ans tant les choses me paraissent complexes avec une impression d echec annoncé . Tu en es où tu as reussir à tenir?

Laetitia38959 - 02/03/2021 à 10h26

Salut, eh bien je suis à plus de 3 semaines sans fumer actuellement..
Je t avoue que c'est difficile chaque jour, on m avait dit que les débuts étaient compliqué mais c'est long...il faut s accrocher. J'ai contacté drogue info service et discuté par message avec un " conseiller" un jour où j étai à deux doigts d aller prendre. Ça m a fait du bien, il m'a orienté vers un centre mais je suis sur liste d attente....
Actuellement je suis sous seresta et valium pour le sevrage, je prends aussi de la mirtrazapine mais ça ça fait longtemps.
Pour le moment je tiens au jour le jour, je me suis coupée de nombreux amis fumeurs parce que ce n'est pas supportable pour moi pour le moment. Je me sens encore très fragile, les médocs m aident à tenir mais je t avoue que, mm si c'est pas très rassurant, c'est un vrai combat, chaque jour est une victoire, je ne vois pour le moment aucun bénéfice, que ce soit sur mon état psychologique, physique, je dors difficilement malgré les cachets, je crois que ce qui m aide le plus bizarrement c est de cocher chaque jour, de me dire aussi que je peux me faire contrôler je serai négative, mon conjoint me soutient toujours il est fier de moi mais c'est tellement difficile que c'est comme si sa positivité j'y été hermétique... C'est gentil et ça me fait plaisir mais parfois c'est presque comme une pression supplémentaire à me dire que je n'dois pas le décevoir. Je ne me fixe pas d objectif, chaque jour est un jour gagné et peut-être que cette fois ce sera la bonne, ou pas, mais j essai de me dire que dans tout les cas c'est bénéfique. Accroche toi, ne reste pas seul, parle en à ton médecin, généraliste, psychiatre, amis, ou mm ici, ce forum m a fait beaucoup de bien. C'est possible d'y arriver j en suis convaincu, je sais pas vraiment comment, je pense que de tte manière, ça reste une épreuve longue et douloureuse, c'est une partie de nous qui se détache. Mais c'est une partie malsaine, je sais pas vraiment comment te" conseiller" hormis te dire qu on est là, t es pas seul, et de vouloir s en sortir c est déjà un grand pas, faut s accrocher, se faire aider par un traitement ou un groupe de parole ou les deux mais ne reste pas seul. Force à toi

Educvic - 02/03/2021 à 16h52

Salut Laetitia38959,

Bravo pour tes 3 semaine d'arrêt ! J'admire ton courage pour avoir entrepris cette démarche seule et vraiment félicitations d'avoir tenu avec tes efforts et ta détermination.
Effectivement, c'est rassurant de se sentir accompagnée par des personnes à même de comprendre. Pour cela, tu peux t'adresser à des groupes de paroles tels que Narcotiques Anonymes, où tu pourras te confier, être parrainée et entourée par des personnes qui partagent les mêmes problématiques que toi.
Il existe aussi des centres d'addictologie (CSAPA et CAARUD), où tu pourras parler de ta consommation gratuitement et sans engagement, mais aussi mettre en place un parcours de soins adapté à toi.

Sans doute le sais-tu déjà, mais je préfère t'avertir que les antidépresseurs sont des substances à prendre avec précaution. Il peut y avoir des effets indésirables. Il faut toujours respecter les doses prescrites. De plus, elles sont hautement addictives. Tant mieux si elles t'aident à te sevrer du cannabis, mais je ne crois pas que tu veuilles substituer cette addiction à une autre, bien que légale.

Les clés sont en toi. Aucun produit extérieur ne saurait rééquilibrer tes humeurs mieux que ton cerveau lui-même. Je te conseille de te questionner sur tes motivations. Que cherchais-tu à travers cette consommation ? Une stimulation ? Une régulation ? Comment peux-tu atteindre ces effets autrement ?

Voilà, tiens bon, lâche rien, ce sera toujours plus facile au fil du temps blunk

Moderateur - 02/03/2021 à 18h55

Bonjour Laetitia,

Tout d'abord félicitations pour votre arrêt de 3 semaines. C'est une belle réussite dont vous pouvez être très fière.!
C'est encore difficile et vous avez raison de voir les choses au jour le jour. Juste un jour à la fois. La méthode des petits pas est souvent plus fructueuse. De toutes façons, comme vous le dites, c'est bénéfique.

Vous pouvez dire à votre conjoint ce que vous ressentez. Vous pouvez lui exprimer votre reconnaissance tout en lui faisant part de ce sentiment de "pression", de peur de le décevoir.
Vous n'en serez que plus proches dans cette étape importante pour vous.

Je voulais aussi reprendre les informations données par Educvic. Les antidépresseurs, comme vous le savez peut-être n'entraînent pas de dépendance particulière. Les anxiolytiques peuvent entrainer une dépendance aussi respectez bien les recommandations de votre médecin ( posologie, durée du traitement...).
la période de sevrage est particulière et une aide médicamenteuse peut être très aidante pour certaines personnes.

je vous souhaite bon courage et vous félicite encore une fois
N'hésitez pas à recontacter Drogues info service quand vous en ressentez le besoin

Bien à vous

La modératrice

Laetitia38959 - 14/03/2021 à 22h20

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements, ça y est ça fait plus d un mois un mois et une semaine....
Concernant les anti dépresseur ils ne sont pas lié au sevrage, je suis sous anti dépresseur depuis des années.
Le valium et seresta je vais devoir arrêter à un moment donné j ai déjà l impression que ça ne fait plus d effets.
C'est difficile chaque jour encore... Je me demande si un jour je serai libéré de ça. J'ai regardé le cbd mais tellement Cher....
Sommeil toujours perturbé , toujours au jour le jour, moi même je sais pas comment je fais pour tenir. Mais je sais que j aurai ce sentiment de culpabilité si je craquai. J'ai honte, le sentiment d avoir raté ma vie, cte merde m a rongé plus de la moitié de ma vie, c'est en moi ça me ronge.

Bryk - 21/03/2021 à 04h11

Bonjour Laëtitia
Je suis dans le même cas que vous casi a une chose près ça fait juste 2 jours que j’ai arrêter et je n’aimerais pas prendre de Valium etc pour arrêter ? Vous pensez que c impossible sans ?

Le cbd je pense pas que ça soit la meilleure chose à faire, le goût et le manque d’effet vont t’envoyer direct chez un dealos du coin...

Bon courage à vous.

Laetitia38959 - 22/03/2021 à 10h05

Bonjour bryk, honnêtement je ne sais pas, je vois ma psychiatre cette semaine je vais lui en parler que je trouve toujours pas le sommeil et que les cachets servent à rien du coup qd j'ai fini les boîtes aucun manque des cachets puisque pas d effets. Ça doit être psychologique ou pas assez fort pour moi mais je suis toujours à cran et pleine de nerfs, j attend ce fameux jour où ça ira mieux.... Pour le moment je ne dors pas mieux ni rien... C'est pire maus j ai envie de m accrocher. On verra bien, ça doit pas être très motivant mais y en a pour qui ça été plus rapide ou qui on vu du mieux assez rapidement.... C'est pas mon cas... Courage à toi, ça vaut le coup, quelques soient trs raisons d arrêter force à toi

Bryk - 23/03/2021 à 19h09

Salut Laëtitia,

C’est sur c’est pas rapide pour tous le monde de se sevrer ça dépend de la consommation que tu avais etc.. crois moi je suis comme toi hormis que je ne prend aucun médicament je n’aime pas trop ça..

Il y a pas de secret il nous faudra du temps pour faire de bonnes nuits et être plus calme psychologiquement et physiquement.
J’ai lu qu’il fallait environ 2 mois pour que tous les effets disparaissent, dans ton cas j’ai vu que tu avais arrêter de fumer aux alentours du 7 février, tu commence à être très proche du but là ne lache pas.

Bon courage à toi et si tu as besoin de parler hésite pas à mettre un message sur le forum je répondrais si tu as besoin de parler.

Force à tous !!

Répondre au fil Retour