Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

4 -ème dimension : découvrir que son conjoint consomme de la coke

Par Amoureuse

4eme dimension, mon monde s'écroule quand je découvre 2 grs de Coke cachée dans la voiture avec un petit tube ...
J'ai du mal à croire ce que je vois, je me dis "il garde ca pour quelqu'un ..." c'était un jeudi matin
Le vendredi il n'y a qu'un pochon sur les 2 , le samedi plus rien dans la voiture .
Je ne comprends pas, je suis abasourdie. Je reste a la maison, lui est en télétravail aussi, je suis attentive, quand est ce qu'il en prends ? et ces bouteilles d'alcool que je voyais s'évaporer comme par magie, et ce débit de paroles, et ses difficultés a éjaculer , etc.etc.
Je refais le film a l'envers de nos 4 années de relation et vie commune ou je n'ai rien vu …
Je le questionne, tout va bien ? tu es toujours aussi amoureux heureux ? tout va bien ...je ne comprends pas .
Le lundi j'appelle Drogues infos services , je le recommande à tous . Ils m'ont aidé, expliqué et conseillé sur la façon d'aborder les choses avec lui .
J'ai pris mon courage a 2 mains et je lui ai fait part de ma découverte. Il est resté calme mais avec un visage sans expressions , puis m'a dit c'est "récréatif" .
Je ne vois pas ce qui est récréatif ni festif , a 45 ans , avec 4 enfants a nous 2, plus de sorties (covid) .Bref qu'y a t'il de récréatif a consommer tout seul chez soi en cachette de sa femme ? Quelqu un ici peut il m'expliquer ?
donc au début de la discussion, il dit qu'il a arrêté quand il m'a rencontré puis a repris mais n'a aucune idée de quand ni comment ! ( est ce possible de ne pas se souvenir de ca ?!!!) pas de consomateurs dans notre entourage )
Puis au bout de 2 jours il dit finalement avoir arreté pas au début de notre histoire mais 1 an et demi après quand j'ai failli le surprendre .
Bon moi au final je pense que les seules fois ou il a arrêté c'est lors de nos voyages a l étranger, enfin je pense, enfin je crois, enfin je sais plus .
La confiance est rompue, j'ai l'impression qu'il a une maitresse cachée dans sa voiture, dans son placard, dans sa poche ...et qu'il peut aller l'embrasser quand il veut ! et cerise sur le gâteau que cette maitresse était la au début de notre histoire! Je ne lui ai pas demandé d'arrêter pour moi (cf conseils de la ligne tel de Drogues Infos)
Il m'a dit consommer depuis 2013 , acheter a coup de 2 grs mais je ne connais pas la fréquence ;
J'ai dit que je n'acceptai pas cette substance chez nous , je l'ai invité a se faire aider. Il me dit qu'il n'a pas de problème, que la Coke n'est pas une béquille, qu'il peut arrêter quand il veut.
D ailleurs il a arrêté depuis 20 jours (dit il) et RAS , pas déprimé, bois moins d'alcool mais a t il arrêté vraiment ? Comment le savoir ? Il est intelligent et a été malin discret toutes ces années , alors maintenant qu'il sait que je sais ...
Je suis en vigilance max, j'en rêve la nuit , j'ai peur de l'avenir, je suis angoissée , j'ai l impression de ne pas le connaitre .
Pensez vous vraiment que l on peut arrêter comme ca sans Craving, sans déprime , sans aide?
Merci pour votre aide et vos conseils

Fil suivant

3 réponses


Choue41 - 27/03/2021 à 15h16

Bonjour,

Oui je pense que si la consommation n'est pas journalière et peu fréquente, on peut arrêter sans craving, aide, et sans déprime...

Il a peut-être besoin de cela occasionnellement car dans des moments de stress ou des moments de mal être il en prend pour se sentir mieux, plus fort mentalement, plus à l'aise dans son travail ou avec des gens...

Personnellement j'ai essayé cela avec mon mari qui m'a fait découvrir cela après une discussion sur les drogues en général et c'était "festif"...ensuite une fois, j'étais dans la salle de bain, au moins un an après cet épisode, et je vois dépasser sur le haut de la glace devant mois un truc...j'allonge mon bras, je touche le dessus du meuble...et je trouve un bout de verre grossièrement nettoyé et un petit papier...j'ai mal réagit et je lui ai dit qu'il me mentait, demandé depuis quand il en reprenait et si c'était souvent et surtout s'il en prenait déjà depuis l'épisode récréatif?

Il m'a avoué qu'en effet il en avais pis une ou deux fois après...mais que c'était fini. Il avait déjà pris ça pas mal de fois avant de m'avoir rencontré aussi ...mais je vais vous avouer que cela fait 19 ans que nous sommes ensemble et marié et je ne sais pas s'il en prend parfois en cachette au travail...ça se peut, et ça ne se remarque pas quand c'est occasionnel...surtout qu'il fume de l'herbe régulièrement et que ça, ça le calme...donc je reste avec ma petite pensée....une fois après cela aussi plusieurs mois après il avait saigné du nez et il transpirait...enfin comme je connais les signes, j'avais remarqué...et une autre fois j'avais trouvé un papier dans sa poche de jean et je savais que c'était ça...mais à chaque fois j'ai découvert cela avec beaucoup de mois d'écart.

Comme j'en ai déjà pris avec lui à d'autres occasions par la suite lors de fêtes, comme le nouvel an, vacances, st valentin....pour moi cela reste "récréatif" mais pour lui je ne sais pas...c'est difficile de détecter. Imaginons qu'il en a pris début d'après-midi, le soir ça ne se voit pas, il est normal, en plus il fume....

Ca me semble quand-même difficile d'arrêter du jour au lendemain sans autre compensation s'il prend ça depuis 2013 et à chaque fois par coup de 2gr (il faut savoir tous les combien de temps, toutes les semaines, tous les mois...) Il fume à côté? Si vous n'avez rien vu du tout jusque là c'est qu'il cache bien son jeu (comme le mien?) et que vous n'aurez jamais de soucis vu que jusque là, tout allait bien pour vous...ce n'est que depuis que vous avez découvert cela que vous vous inquiétez mais vous, vous ne risquez rien, c'est plus lui, il devrait faire attention à sa santé....

Comil76 - 27/03/2021 à 19h26

Bonjour
Votre message m’a touché, et je vous souhaite bon courage. Non, je ne pense pas qu’il puisse arrêter seul quand il le veut. Je vis la même chose avec mon mari, 45 ans et accro aux amphétamines depuis 6 ans...son comportement varie entre insomnie et survolté puis la descente où il dort la journée...idem, je ne m’en suis pas rendu compte de suite mais voyant son comportement changé, j’ai fouillé (Je sais que cela est dégradant mais je devais comprendre!) et là j’ai découvert ses sachets d’amphétamines ou autres, parfois je ne sais même pas ce que c’est !
Je l’ai confronté, il a d’abord été dans le déni total...puis m’assurant comme vous que cela le détendait ! Mais pourquoi ??? Je l’ai amener dans un centre d’addiction mais il n’a pas été honnête avec eux..j’ai bien compris que si cela ne venait pas de lui, cela ne servait strictement à rien !
Mais c’est difficile de ne pas agir et vouloir le booster ...c’est dur ! Et j’y suis encore, des hauts et des bas ...je sais qu’il est incapable d’arrêter seul, il a tenté à plusieurs reprises mais y retourne systématiquement...
Alors courage à vous...je compatis tellement face à cette incompréhension et impuissance !

Amoureuse - 30/03/2021 à 00h00

Choue41,Comil76, merci, vos messages me font chaud au cœur . C'est un sujet tellement difficile à aborder avec ceux qui ne le vivent pas, avec ceux qui vous connaisse mais ne connaisse pas cette facette ...
Vos expériences me font réfléchir et m'interroger.
Mon conjoint a je pense toujours consommé sans me le dire , je me sens trompé.
Dans une vie de couple, on peut être confronté a des "évènements de vie" qu' il faut affronter ensemble .
Mais là cette "maitresse diabolique " était la avant.
Pour répondre sur sa conso, je ne sais que ce que j'ai pu constater : 2 grs un jeudi , déplacement pro lundi mardi, rachat mercredi matin première heure .
Il ne veut pas en parler, en dehors de dire achat par 2 grs...mais tous les combien de temps ?
Il est évasif, fuyant sur le sujet . Depuis que nous sommes ensemble ses relevés banque ne sont pas envoyés par courrier , sa société lui demande , soi disant de changer le code de son tel très très très souvent .
et moi je suis devenue parano , toutes les antennes aux aguets .
J'ai trouvé petit tube pour snifer dans la voiture, dans tiroir de ses caleçons, dans petit tiroir ou il archive frais boulot, dans son sac de boulot ...
Pas glorieux en effet de fouiller, mais bon.
Il ne ma jamais dit "je n'en prenais qu' une fois par mois" ou " j'ai deconné ces 15 derniers jours " ou " c est le stress , covid, moins de boulot, télétravail "
donc difficile de savoir réellement sa conso .
Je trouve que le plus difficile c'est , bien qu'il m'assure avoir tout arrêté , j'ai parfois le sentiment qu'il en a pris , et si j'ose lui en parler (en disant ce n est pas le problème, besoin de savoir si mon ressenti est bon ) , il me dit non pas du tout, j'ai tout arreté., donc moi e me sens très mal , enfin angoissée, déstabilisée et plus j'y réfléchis plus je pense que c'est le décalage entre mon ressenti et son attitude .
En plus il est passé en mode je vais bien tout va bien, rien n'a changé , je suis le même, tu vois que du coup c'était rien .( malgré tout, il dort beaucoup moins la journée, beaucoup plus la nuit, il a soif d eau , faim , ne transpire plus comme un fou au moindre effort )
Il sait que j'ai appelé Drogues infos Services , je l'ai invité à le faire.
Il a mit du temps , a téléphoné, plus pour me rassurer je pense. Il m'a dit ensuite que cela ne lui avait rien apprit et que pour lui la Coke n est pas une béquille, donc il n pas besoin de travailler sur lui .
Il suffit qu'il décide .
Vous avez l'air de vivre cette situation toutes les 2 depuis beaucoup plus longtemps que moi.
Comment gérez vous vos émotions, vos doutes ?
Au plaisir de vous lire et d'échanger. Prenez bien soin de vous .

Répondre au fil Retour