Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

" Temoignage " Mais pas que

Par Profil supprimé

Bonsoir a tous,

Avant de commencez, si mon sujet n'est pas dans la bonne section, amis modérateur vous pourrez la déplacé si vous le voulez, je ne savais pas ou la mettre, car sa regroupe un peu tout les catégories de votre forum, et veuillez excusez mes fautes d'orthographe happy
Je ne sais pas si ce que je vais écrire ressemblera a un témoignage, j'ai envie d'en parler, et de me parler encore une fois a moi même.

Petite présentation, je suis un jeune homme de 19ans, ayant quitter le domicile famillial pour prendre sont envol seul sur Paris, étant serveur de formation, je trouve un travail rapidement ( 2 semaines mon suffit ), j'avais une copine a l'époque, sa devait faire 1ans que nous etions ensemble, nous vivions une relation très fusionnel, et nous comptions nous mettre ensemble pour la suite, chose qui a était faire quelque mois après.

LA VIE, ETAIT MAGNIFIQUE, J'AVAIS TOUT POUR ETRE HEUREUX !

Ma plus grand passions depuis des années est la musique électronique ( Hardtek, Hardstyle, Hardcore et compagnie ) Je suis un grand ami des teufs, et des festival en hollande et belgique, ma copine bien que réticente a tout sa, ne souhaitant pas m'accompagné, mais me laissant y aller quand même sans conflit ou quoique se soit, j'y vais, mon premiers festival, sobre, juste du cannabis... Je passa une soirée magique, mes fréquentation d'amis de soirée on changer au fur et a mesure, je me suis voué une vrai relation d'amitié avec une petite bande qui tous on déjà pris de la MD, esctasie, LSD, coke et tout le panel quoi... Bien que au fond de moi je sais que cette relation est ephèmere est reservé au soirée, je ne voulais pas plus ( pour mon intérêt personnel ), et eux non plus je pense, sa reste de bon potes, mais de soirée.

Madame, viens s'installé avec moi, la vie continue c'est magique, ont sur-kiffe, jusqu'au jour ou je décide de posé mes vacances, ou l'ont devez partir en vacance avec elle, et les beaux parent pour aller dans le sud, dans un petit gite avec piscine est compagnie, je reçois un appel de mes parent une semaine avant de partir en vacance, me disant si je voulais les accompagné en espagne avec eux, je n'ai pas compris tout de suite, elle m'a dit juste après que mon grand père ne va pas bien, je demande ce qu'il a... Elle me répond qu'il est gravement malade, et qu'il lui donne encore 6mois a vivre ( au jour d'aujourd'hui sont traitement permet de repousser un peu la maladie ), je m'effondre après avoir raccrocher... Première fois que madame me voit dans un tel état... Je n'ai pas une relation très fusionnel avec mon grand père, mais c'est la famille donc je ne conçois pas que sa puisse arrivé... Donc on décide de partir en Espagne, madame me suis avec moi, on y va on passe une superbe semaine, mon grand père est bien affaiblit, mais il cache sa maladie, rigole, discute, déconne beaucoup et compagnie, on essaye de le faire sortir, pour lui changer les idées ( il n'a que 66ans donc il est jeune encore happy ) bref cette semaine passa, on rentre a Paris dans notre chez nous, et la VLLLAAAN je comprend pu rien, je suis tout mou, j'ai envie de pu rien, irritable, je n'absente une a deux fois par semaine ( avec ou sans raison ( mensongère les raison quand je leur donné ) ) de plus, je fume du cannabis quotidiennement depuis pfiou sa fait 3 a 4ans de souvenir, alors je plongeais de plus en plus dans les joints ma consommation augmenté, je perdis toute source de motivation, plus envie de rien, je me suis enfermé a l'appart, je sorté que les week ends pour aller en teuf, ou en festival en hollande ou en belgique, ou je me prenez des perches atomique.

Je doit vous avoué que dès mon retour de vacance, tout cette periode jusqu'a novembre est très floue pour moi, j'en ai que quelque souvenir et pas grand chose, donc je vais en faire une sorte de resumé, je n'arrive plus a m'en souvenir.

Donc je disais que je me prenez des perches atomique ( Champi, lsd, puis de la MD, je ne mélanger pas les substance, je faisait attention quand même ), puis place au resumé, parce-que trop flou pour moi, j'ai sombré dans la drogue, je suis passé de 1 joint par jour a 7 a 8 joint par jours, allant m'acheté des bloque de 50€ de shit toute les semaines et demis, ou deux semaine quand je me resonné... de souvenir a partir de septembre je n'allais plus du tout au travail, j'était dans une phase de " je m'en foutisme total... " Ma relation avec madame se dégrade de plus en plus, je m'en foutais aussi... ( et pourtant comment je regrette aujourd'hui... ) étant grand adorateur de l'esctasie et de la MDMA, que j'adore pour sont coté empathogène, mais trop chimique, un jour, et je pense que sa a du empiré a partir de ce moment la, je décide d'aller en festival au mois d'octobre 2013, avec la même bande de pote, je m'était dit, bon, je me fou une perche atomique, je sais que j'en payerai les conséquence, mais je les connais, je pourrai gérer la descente, lors de la soirée en hollande, je pris 3 1/2 esctasie, j'avais déjà une certaine tolérance au produit, avant de faire cette soirée, la semaine d'avant j'avais était en teuf, ou j'avais bien manger également.

De retour de ce festival, le dimanche en fin d'aprem, j'en reviens avec des souvenirs plein les yeux, j'ai kiffer j'ai adorais, le lundi sa va... Toujours pas de retour au travail, et la le mardi pfffiou, ( Ah oui j'ai oublier de preciser, que quelque temps après mon retour de vacance, je suis aller voir un medecin qui ma diagnostiquer " depressif " ) grosse état de déprime, ingérable pour moi, j'en pouvais plus, j'avais arreté le traitement médicale que le medecin me prescrivais toute les semaines, le medecins a un moment a même refusé de continuer de me mettre en arret de travail, ce qui a fait que sa a empiré pour les choses suivante...

J'ai perdu mon travail quelque temps après, parce-que j'avais pu aucun moyen de donner de justification a l'entreprise et que j'en avais rien a ciré aussi... Me voilà, j'ai perdu mon travail merde... Mes parent au courant de tout sa par le biais de ma copine, on vu ma consommation de drogue multiple, ma mère étant alcoolique, je l'est gentillement renvoyé baladé en lui disant que j'avais aucune leçon a recevoir de toi, du coup ma mère ce met en retrait et c'est mon père qui prend le relais, il a d'ailleurs appellé vos service, car il pensais que j'allais tombé accro au escta, ils on pris peur, mais je leur ai dit que y'avais aucune crainte... Peu de temps après ma relation avec madame, ce dégrade de plus en plus, et je pensais pas que c'était de ma faute, je la trompais a droite a gauche... J'était dans une sorte de bulle que j'arrivais pas a percé, mais que je voulais essayé de m'en sortir, mais je me disais toujours demain demain, et le jour ou madame a pris ses bagage et est parti, d'une façon trop brutal pour moi, la j'ai ouvert les yeux, je me suis dit... Putain ta déconner la, regarde ce que ta consommation de drogue t'a fait, regarde comment tu est devenu maintenant ( Je suis sur les nerfs H24, j'était une personne très calme posé et tout avant, maintenant je suis assez agressif, et pourtant je suis une vrai allumette, mais je suis devenu très agressif )
Bref on va dire que j'ai toucher le fond, bien que j'en pense qu'il y a carrement pire que moi, donc j'ai ouvert les yeux, ayant perdu mon taff, ma copine... Je ne peu que me reprendre en main...

A l'heure d'aujourd'hui je tente de remonté la pente, je parle a certaine personne ( je n'ai pas un grand cercle d'ami ayant quitter le domicial famillial ou mes vrai amis sont la haut ) qui m'aide un peu, mais le plus gros du chemin je le fait seul, mes parent sont la, mais je veut me débrouiller tout seul, j'ai merdé je veut m'en sortir seul, j'en sortirai que plus fort...

Bon je vous remercie de m'avoir lu, si vous avez eu le courage de lire tout sa happy Je pense que sa doit être un peu le désordre dans ce gros pavé, si besoin est, je vous donnerai plus de precision y'a pas de soucis, j'ai pu rien a caché de cette période, au contraire je veut en parlé sa aide et sa fait du bien !

Bonne soirée

Fil précédent Fil suivant

3 réponses


Profil supprimé - 28/12/2013 à 19h14

Bonjour,

bravo pour être revenu sur ton parcours, avec sincérité. Il y faut du courage et de la lucidité.

J'ai juste envie de te dire deux choses: tes parents sont là, dis-tu. Je suppose que cela signifie qu'ils sont prêts à te soutenir. C'est une chance et un atout pour toi. Tiens en compte, même si leur soutien a ses limites, et même si les parents, avec les meilleures intentions, sont souvent maladroits (je parle d'expérience, étant maman moi-même).

Deuxième chose: "le plus gros du chemin", oui, c'est toi qui le fait. Mais, {{là où tu fais erreur}}, c'est que tu dis vouloir t'en sortir seul, "{faire le chemin seul}", "{te débrouiller tout seul}" (je reprends tes paroles). Excuse-moi, mais c'est impossible, et pas du tout méritoire. Il n'y a rien de glorieux à s'en sortir seul. Personne ne peut s'en sortir seul. Je sais que, à 19 ans, c'est difficile à concevoir, mais c'est ainsi. La {{vraie}} intelligence, le {{vrai}} courage, c'est de savoir chercher de l'aide, l'accepter, et s'en servir.

Compte sur toi, sur tes propres qualités, sur ta détermination, {{et}} compte sur les autres: famille, medecins, structures medico-sociales, thérapeutes.

Amitiés.

Profil supprimé - 29/12/2013 à 23h07

Bonsoir,

Merci de ta réponse happy

En effet, mes parents sont là, mais disons que je me suis plus rapprocher d'eux que avant, et sa c'est cool, et j'ai pas besoin de forcement plus de soutient, le faite, que je me sois rapprocher, sa a amélioré nos relation, du coup sa aide.

Ensuite, j'ai toujours était quelqu'un de "solitaire", j'ai mon cercle d'amis et compagnie, mais quand il s'agit de ma vie privé je ne veut pas que mes amis rentre en compte, sa ne les regardent pas, les medecins j'ai déjà essayer, est a part " t'ecouter" car il faut pas se mentir il t'ecoute, mais ne t'ecoute pas en realite, et te prescrire des médicaments qui te rende completement con et accro j'en vois pas l'interet alors après tout sa, je préfère que sa mettent plus de temps a remonté la pente, que de me taper une addiction au AD + Anxio.

Bonne soirée happy

Profil supprimé - 31/12/2013 à 23h06

bonsoir ChongZ

Je te souhaite du courage et une bonne continuation. Amitiés.

Répondre au fil Retour