Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Problème de consommation niveau couple

Par Oneday

Bonjour vous allez trouver ça horiblement bête... Moi et mon conjoint somme en couple depuis 6 ans , depuis 3 ans j'étais persuadé qu'il prenais de la c ( seul en plus ) . A chaque foi que j'ai voulu lui en parler il ce braquait et disparaissait pendant plusieurs jours voir semaines et mois . Apres 6 mois de break quand il a réapparu il y a 1 mois pour la st valentin , je lui est fait croire quand soirée j'avais toucher a la c et que j'avais prise l'habitude d'en prendre quelque rayon alor que c'était faux je n'y avais jamais toucher avant . Il a donc sortit dans la fouler 2 gr sur la table de l'hôtel ( oui l'hôtel car c'était la st valentin mais nous vivons enssemble) je suis évidemment rester bloquer débout devant lui en espérant vivre un cochemart. Apres avoir pleurer un bon coup dans la sale de bain en fesant croire à un gros mal de ventre du a l alcool de cette soirée je les rejoins dans la chambre ou il m'avais déjà préparé un rayon ( quel romantique lol ) . Le corp tremblant et la tête complètement chamboulé j'ai hésité au moin 5 bonnes minutes avant de le prendre . Et comme si j'en avais toujours consommer ces venu tout seul . ( vous aller me trouver dingue mais je ne voulais plus le perdre , et je me suis dit , a ce moment la , si je rentre dans son monde ça ira mieux il ne partira plus ). Bref après ça je ne tremble plus je suis bien (les effets de la c j'imagine) . Le lendemain reveil douloureux , aucun manque n'apparaît. Lui au reveil ne ce gene pas d'en prendre maintenant devant moi , dans la journée j'ai du compter au moin 5 prise de sa part . Et le soir il m'en a reproposer et j'ai craquer pour essayer d'oublier ce cochemart. En résumé, depuis le 14 février, lui en prend quasiment chaque jour (quand le budget le permet) si il n'en a pas il dort . Moi je n'en prend que le week-end en soirée avec lui pour que notre relation reste comme ca . Je peux m'en passer largement la semaine même si mon nez m'en demande apar ca je n'est pas de changement de comportement ou autre , quand il en prend devant moi j'en est envie mais jamais encore la journée et la semaine je n'est craquer. Ma question est : A quelle moment la dépendance psychologique est incontrôlable ? Comment le faire sortir de ca sans le braquer ? Suis-je déjà accro sans le savoir ( en sachant que j'ai une force d'esprit qui ma permise de ne jamais être dépendante au chit ou à la beuh même en fumant plusieur jours d'affiler ) ? Merci pour vos futur réponses

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour