Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Parcours et avis sur la cure de methadone.

Par Nobox

Voilà j'ai décidé aujourd'hui de vous racontez mon histoire.

J'ai 25 ans à l'heure actuelle j'ai toujours consommé de manière occasionnelle Coc,héro, speed, cana etc..

Au début de l'année 2020 j'ai rompu avec ma copine, enfin elle m'a tromper pendant que j'allais travailler, j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre, je suis même retourné chez mes parents.
Peu de temps après la rupture je suis plonger COMPLÈTEMENT dans l’héro, je ne vivais que pour ça.
J'avais beaucoup d'argent de côté et je gagne plutôt bien ma vie mais quand tu dépenses 200/300 euros par jour, tu perds vite le contrôle de la situation.
C'était toujours en snif, j'ai essayé juste une fois en injection mais j'avais trop peur de choper de sales trucs.
De février à novembre a peu près j'ai perdu une quinzaine de kilos. Mes parents ce doutaient d'un truc mais vu que je niais à chaque fois et que je suis pas le genre à parler de moi.
Depuis à peu près Novembre je suis passé à la méthadone, pas au centre c'était trop strict j'allais voir un médecin belge pour qu'il me prescrive directement la métha (130).. Et j'ai eu de la chance (ou peut être pas) c'était vraiment un médecin qui s'en fichait j'allais le voir tout les 10 jours, 2 semaines il me redonnait 30 gélules à chaque fois.
Donc pour pas vous caché je prenais des doses de 400/500 par jour pour être complètement arraché ^^'.

Jusqu'au jour où, en larmes, j'ai tout avoué à mes parents, tout ce que je cachais depuis le départ est sorti et je me suis écroulé devant eux de honte.. Ils m'ont direct dit de ne plus aller en Belgique donc j'ai dû retourner au centre français et la je suis passé à 80 depuis 2 mois en y allant tous les jours (le truc trop chiant).
Mais j'ai toujours eu cette impression que la métha a toujours été un frein pour moi, j'ai donc décidé de passer une cure pour arrêter la méthadone.

Je suis passer à 60 depuis quelques jours contre l’avis du médecin, pour lui je suis le genre de cas qui va reprendre automatiquement l’héro d'ici quelques mois. Je lui ait dont dit que si je devais reprendre par la suite, j'accepterais de suivre leur méthode et d'arrêter en prenant mon temps.
Mais bon quand on les ecoutes, ils veulent qu'on "reconstruise" des choses serieuses etc.. Mais par exemple je me voit mal essayer de retrouver une relation et devoir lui expliquer que je prend un traitement ou alors que je part 1 mois en cure vous comprenez ? Et devoir prendre un cachet qui me permet juste d'être 'normal' et qui ne defonce pas, je me dit autant tout faire pour l'arrêter..
Normalement si tout se passe bien je rentre en cure le 19 avril, je serai sûrement aux alentours de 50 en métha. Le medecin ne veut pas me faire rentrer si je suis au dela de 50 et je ne peux pas me permettre d'être trop mal le matin pour aller bosser, c'est pour ça qu'il me faut la cure pour eliminer ce qui reste.
A savoir j'ai juste fait quelques rechutes 2/3 fois en 5/6 mois et quelques conso de cocaïne mais juste 2/3 grammes pour rigoler avec des potes.

J'aimerais savoir si certain d'entre vous ont déjà fait des cures pour la métha et si c'est si hard que ça ? Je sais que j'aurais pu attendre et baisser au fur et à mesure mais j'ai l'impression que la métha m’empêche de vivre et que ce sera toujours un frein pour moi.
Bien sur j'ai lu quelques trucs comme quoi le manque physique ce n'est que le debut et que l'après cure (niveau depression) est bien plus long est dangereux (pour les rechutes)

C'est quand même assez drole en y repensant car j'ai consommer enormement de fois de l'hero dans les années precedentes mais mon pote me forcer a faire des pauses entre 2 pour pas avoir de problemes de manque etc.. On croit toujours qu'ons passeras a travers et qu'on est plus fort que tout. Jusqu'au matin ou on ce reveille avec les manques.. Et toute les fois ou on ce dit "aller la je galère une bonne semaine et après chui tranquil" mais bon quand les dealers sont pas loin et qu'on a de l'argent l'esprit est bien trop faible !

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour