Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Grosse fatigue physique et mentale après 2 semaines d’arrêt cannabis

Par Itachiuchiha7

Bonjour à tous et à toutes,

Étant un ancien fumeur régulier, (4-5 joints/jours ) j’ai décider d’arrêter cette consommation car je me voyais prisonnier de cette drogue.
J’ai 24 ans et j’avais l’impression de ne pas être maître de ma vie, de voir le cannabis me voler du temps que je ne pourrais certainement plus récupérer, au passage il m’as prit bien des souvenirs dont je ne garde plus aucunes traces..
Avant tout ça il faut savoir que j’ai déjà arrêter à deux reprises pendant de longues périodes ( environs 1 ans ) et j’ai repris par la faute de mes fréquentations ( habitant dans un quartier où il est plus facile de trouver de la drogue que de vrais amis sincère.
Il y’a donc de ca une semaine et demi ( le 20 mai 2020 ) j’ai décider d’arrêter tout ça, je suis passer par là transpirations excessives les premiers jours, je rentre maintenant dans la tristesse, je me sens fortement éprouver.. je suis toujours dans la phase des cauchemars avec des nuits où je me réveil plusieurs fois.
Aujourd’hui je viens vous demander des renseignements car voilà, depuis le début de l’arrêt je suis animé par une grosse fatigue physique, j’ai beau dormir 9-10h par nuit rien ne change au réveil je me sens énormément fatiguer.
J’ai cette impression de ne plus avoir de force vitale, est-ce normal? Est ce une phase de sevrage? Pourtant je m’efforce de pratiquer une activité sportive tout les jours en plus du boulot mais voilà j’ai cette fatigue physique qui me colle.
Si quelqu’un a des explications ou a vécus la même chose que moi je suis preneur, expliquez moi et racontez moi votre sevrage.. Merci à vous.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Nathyparis - 21/08/2020 à 16h38

Bonjour,


Je cherche aussi à savoir si depuis l'arrêt de ma consommation de cannabis (je fumais depuis 5 ans, 2 à 3 joints par jour surtout le soir), il était normal que je sois clairement crevée mais vraiment je suis épuisée.

Je lis beaucoup de témoignages concernant cette fatigue donc je pense que c'est normal.

Cependant je pense que faire un point sur le manque de fer etc peut-être bien.

Me concernant je pensais pas pouvoir arrêter je pense que c'était plus psychologique...

Je suis comme vous je fais beaucoup de sport depuis, je mange sainement etc mais cette fatigue persiste....

Cela fait 4 semaines que j'ai arrêté...je n'ai pas envie de reprendre car vraiment c'était pas simple de me décider enfin à arrêter, je n'y arrivais pas.

Je suis partie 15 jours dans le Jura pour ne plus en avoir et fumer, quand je suis rentré le jour même je suis partie en chercher...j'ai fumé une semaine et j'ai jeté le pocheton et depuis je n'ai pas re fumé.


Bon courage à vous je pense qu'on est vraiment sur la bonne voie on peut-être très fière de nous et notre santé par l'arrêt de la fumette, le sport etc ne peut que être mieux.

Ben64 - 22/08/2020 à 09h35

Salut , ou en êtes vous? La fatigue fait partie du sevrage oui

aarielita - 27/01/2022 à 07h25

Je fumais depuis...30 ans (en durée ! !) . J'ai arrêté il y a 10 jours. Je vis exactement la même chose que vous avec quelques variations, transpiration les premières nuits, cauchemars, insomnies, grosses angoisses et grosse fatigue. Je me fais aider par un centre d'addictologie, ils ont psychologues et infirmiers, aussi mon médecin généraliste m'a prescrit des anti dépresseur et des anxiolytique (ne pas abuser...très addictif). Bon courage, bravo et merci, ça fait du bien de lire l'expérience des autres et de se rendre compte que ce que l'on vit quand on arrête est normal.

SolZil - 15/08/2022 à 09h17

Il n'est jamais trop tard pour témoigner.
J'ai fumé du cannabis pendant 8 ans (10 joints par jour et même en travaillant)
Aujourd'hui j'ai 26 ans et c'est ma deuxième tentative pour arrêter. Et à chaque fois les mêmes effets.

Au bout d'une semaine une fatigue intense, et à trois semaines une fatigue extrême! Tout le corps est lourd, l'esprit un peu brumeux le matin. Il ne faut pas lâcher c'est normal ! Je m'empêche de conduire dans ces moments là car l'esprit n'est pas aussi réactif et il m'est arrivé une petite histoire qui m'a coupé l'envie de réessayer.

Les rêves reviennent (peut être ça aussi qui crée un peu de fatigue au début car ils sont intenses), mais pas de cauchemars pour ma part. Juste beaucoup d'aventure mais c'est comme si je courais toute la nuit.
Je précise aussi que j'ai pris du temps pour moi, pour m'arrêter de fumer. Je ne travaille pas, mais passé le un mois, la motivation remonte et donc je recommencerai à travailler à ce moment là.
Il faut se laisser du temps !
Je ne me suis mise aucune pression. Juste l'envie de retrouver mes proches, de pouvoir me souvenir de ce que je vie, vivre la vie quoi !

Je précise aussi que je combattais une dépression que j'ai réglé en premier et sans cachets (même si ça reste jamais très loin) car les deux étaient reliés.
On ne peut pas se battre contre soit même sur tous les plans. Une chose après l'autre.

J'espère que ceux qui essayent d'arrêter trouveront la force et seront s'entourer car il y à de nombreuses aides (psy, addictologue, hypnose, parler à des amis...)
Et j'espère que ceux qui commencent et se posent déjà des questions pourront couper court à ça le plus vite possible, car la santé prend cher aussi !

Répondre au fil Retour