Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Obligée de passer à autre chose

Par Papillon54

Bonjour à tous, je suis avec un homme de 47 ans qui fume le cannabis depuis son adolescence. Cela fait un an aujourd'hui que nous sommes ensemble mais je suis à bout, je n'en peux plus. Nous ne vivons pas ensemble, au début de notre relation lorsqu'il m'a avoué qu'il fumait j'ai été très surprise car je ne m'y attendais pas, et moi ce n'est pas du tout mon truc, je suis non fumeuse et contre ça en général. Mais je ne lui en ai pas tenu rigueur, j'étais tellement bien avec lui que je n'y ai pas accordé d'importance. On a très peu parlé de sa consommation, il me disait fumer juste avant de se coucher, sans plus et au fil des mois je me suis rendu compte qu'il lui arrivait de fumer même la journée. Il minimise beaucoup, me dit que ce n'est pas pire que l'alcool, que ça devrait être légalisé etc. Il a des enfants d'une précédente union et lorsque je lui ai demandé comment il réagirait s'il apprenait que le plus grand fumait du cannabis, il m'a dit qu'il lui conseillerait juste de ne pas se faire choper par la police. J'étais sidérée ! Enfin bref passons.

Le soucis par rapport à moi c'est qu'on ne partage rien, les moments passés ensemble sont toujours sympas, seulement ils sont rares et au fil des mois de plus en plus. Il s'est mis petit à petit à me laisser quelques jours sans nouvelles, la première fois ça a duré 6 jours, c'était début septembre, j'ai vécu un enfer, je n'ai rien compris. Lorsqu'on s'est retrouvé, il a pleuré et m'a dit qu'il avait été "rattrapé par ses vieux démons", je n'ai pas compris de quoi il s'agissait, mais on est passé au-dessus de ça et je lui ai fait me promettre de ne jamais recommencer.

Mais il a recommencé, à plusieurs reprises même. Au final, je savais que j'aurais des nouvelles une fois que ses jours de congés étaient passés. Donc je patientais... Mais que c'était difficile !

Ensuite il y a eu le confinement mais nous étions toujours en contact tél même si on ne se voyait pas, car on travaillait tous les deux. Tout début avril, je n'ai plus eu de nouvelles d'un coup, il a même quitté son boulot, ne leur a pas donné de nouvelles (je me suis renseignée), et ceci a duré jusqu'à mi-juin. 2 mois et demi sans nouvelles !! Il m'a donné une excuse comme une autre, comme quoi il avait des soucis avec son boulot et que ça lui avait pris la tête et qu'il ne pensait qu'à ça. Sauf que moi j'ai vécu un enfer, entre le Covid et lui qui ne me donnait aucune nouvelle ! Mais la semaine dernière on s'est vus mercredi, il m'a dit de lui même qu'il passerait me voir dans la semaine mais il n'est bien sûr pas passé et depuis vendredi je n'ai plus aucune nouvelle. Il ne répond ni à mes appels ni à mes sms. Je sature, c'est très difficile à vivre pour moi. Je sais que je n'ai pas d'autre solution que de l'oublier mais je l'aime...

Je sais bien que je ne peux pas le forcer à arrêter sa consommation ni même à me parler, d'ailleurs à aucun moment je ne l'ai jugé ou dit quoique ce soit par rapport à sa consommation mais j'aurais quand même souhaité un appel ou un dernier message. Je ne me sens pas la force d'attendre encore je ne sais combien de temps, de toute façon il s'en fiche de moi, je pense qu'il ne m'aime pas malgré qu'il prétende le contraire. Comment peut-il être si indifférent ? C'est lié au cannabis ?

Je suis perdue...

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Etanie14 - 22/10/2020 à 17h33

Bonjour

Situation compliquée entre vous, les relations à distance sont toujours compliquées. Vous n'avez jamais songé à vous installer ensemble ?

" il m'a dit qu'il lui conseillerait juste de ne pas se faire choper par la police. J'étais sidérée !"
Haha un grand classique des fumeurs ! Personnellement, si mon gamin se met à fumer, j'essayerai de lui apprendre à consommer sans risques pour sa santé et à assumer quand il se fait prendre. Le cannabis est aussi une plante utilisée pour soigner certains maux, retrouver l'appétit, réduire l'anxiété, etc. Ce n'est pas forcément nocif si c'est consommé avec modération et correctement (infusion, inhalation, mais surtout pas fumé). Légaliser, pourquoi pas, mais avec des règles strictes ce serait bien mieux.

Pour le fait de ne pas vous contacter, il s'avère que c'est assez normal pour un fumeur. Moi-même je fume et oublie toujours de prendre des nouvelles des gens que j'aime, promesse ou non... On est plus souvent obnubilé par notre joint que par les futilités sociales. Et le joint altère notre mémoire à court terme, il s'est peut-être dit qu'il allait vous appeler après avoir fumé et pouf il a oublié, ça m'arrive souvent ^^

La période confinement a eu l'air compliquée. Mais d'un coté je ne suis pas surprise. Le confinement a bloqué le trafic de drogue et il devenait de plus en plus compliqué et cher de se procurer du cannabis (sauf si il fait pousser, mais c'est une autre histoire). Ce qui a entrainé des périodes sans conso, donc sevrage brutal ce qui entraine crises de nerfs et décisions peu réfléchies, d'où le fait de quitter son travail parce que "ça lui prend la tête". Le confinement a aussi été un cauchemar pour moi, le sevrage brutal m'a rendue violente ...

Le dialogue reste la meilleure option dans votre situation. Allez directement le voir, en face à face et mettez tout à plat calmement, autant votre point de vue sur sa consommation que son attitude envers vous, demandez lui si il vous aime réellement et exposez lui pourquoi vous pensez qu'il se moque de vous, c'est peut-être juste un malentendu entre vous, la distance n'aide pas vraiment les couples ^^

Il est possible que son attitude soit liée à sa consommation, personnellement c'est une amie que je n'ai pas vue depuis 10 ans qui m'a fait percuter que j'avais un soucis avec ça, on s'adore mais j'ai coupé les ponts du jour au lendemain sans explication, et je viens seulement de comprendre en reprenant contact avec elle que c'était lié au fait que je tombais peu à peu dans cette drogue. Le replis sur soi est normal avec ça, surtout quand on fume pour se "soigner" d'un mal-être (même si ça ne soigne rien du tout, ça masque juste les soucis ^^). Peut-être que voir un psy pourrait l'aider à comprendre et se soigner. Mais dans tout les cas, pour arrêter, il faut que ça vienne de lui blunk

Répondre au fil Retour