Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon conjoint se redrogue (cannabis) et ment

Par Profil supprimé

Bonjour,

je suis en couple depuis quelques mois et au début de notre relation mon copain ne fumait pas. Je lui avais dit alors l'importance de cet état de non fumeur pour moi (passé avec ex ayant consommé régulièrement du cannabis et agressifs lors de manques). Lui de son côté m'avait avoué son passé de très gros fumeur.

Puis cet été, je l'ai pris sur le fait de fumer un joint et ai découvert non seulement qu'il me mentait à ce sujet depuis plusieurs semaines mais aussi une agressivité très importante. En effet pris sur le fait probablement, il est devenu agressif verbalement même physiquement en m'attrapant le bras et ce pour un seul joint (à ma connaissance)!
Le jour suivant cette dispute, il m'a dit et promis de ne plus recommencer, de ne plus me mentir à ce sujet, son mensonge à propos de sa reprise s'expliquant par la peur d'une rupture.
Avec le soutien d'un interlocuteur de droguesinfoservice et d'une psychologue que j'ai vu à ce propos, et tenant énormément à lui, j'ai ouvert le dialogue. Je lui ai dit que s'il rechutait de nouveau, je voulais qu'il m'en parle, que je pouvais comprendre les circonstances d'une rechute de par son passé de fumeur mais aussi d'événements personnels difficiles ("anniversaire" décès de son père, travail...). Je lui ai juste demandé de parler dans ce cas mais de ne plus me mentir.

Malgré cette porte ouverte, j'ai découvert qu'il me ment depuis plusieurs mois car il n'a jamais arrêté depuis cet été. Je ne comprends pas son mensonge d'autant plus qu'il connait mes sentiments pour lui et qu'il peut me parler, que je suis à son écoute.
Il fume quotidiennement et plusieurs fois par jour et m'a toujours menti sur son état (peut-être parfois ai-je eu trop confiance en ces dires quand j'ai eu des doutes). Pour lui ce n'est que comme un "apéritif". Mais sa consommation est importante et son caractère change :
- il préfère rester fumer un joint à son travail plutôt que de nous retrouver à deux après quelques jours de séparation physique (de mon fait pour visiter ma famille),
- il est agressif et froid depuis ma découverte qu'il fume, se moque de mes questions, me tourne en ridicule et se sent fliqué parce que je m'interroge justement sur plein de faits suite à ses mensonges et que j'ai besoin de connaître enfin la vérité.

Je suis perdue car mon conjoint me ment à ce sujet malgré le dialogue que j'ai essayé d'ouvrir, les efforts que j'ai faits pour comprendre sa rechute de cet été.
Il est devenu différent de l'homme que j'aime de par son agressivité sur ce sujet, de la distance qu'il crée entre nous, il est devenu menteur. Il doit être dépendant au cannabis car fumer quotidiennement sans s'en passer, changer de comportement...
A ce jour je ne sais plus si je peux lui faire confiance et j'ai le sentiment dans son détachement qu'il fait passer la fumette en priorité avant notre couple.

Je ne sais plus quoi faire, me sens totalement impuissante, et subis les événements qui sont en train de briser mon couple. Que dois-je faire ? Quelles sont encore les solutions que je peux employer pour sauver mon couple ?

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Profil supprimé - 04/11/2014 à 13h05

Bonjour Céline61,

Votre bonne volonté, votre écoute, vos efforts de compréhension semblent bien mal payés en retour et vous êtes déçue. Pourtant, vous ne voulez pas pour autant renoncer et c'est tout à votre honneur.

Je crois que si vous avez eu la bonne attitude, là où vous ne vous "entendez" pas l'un l'autre c'est sur la perception du problème et sur ses "solutions". Je ne pense pas que cela soit une question de sentiments, de désamour de sa part à votre égard ou de réelle préférence pour le cannabis plutôt que pour vous. Cependant, si j'essaye de me mettre à sa place 5 minutes, l'imaginant assez désireux de fumer du cannabis et de poursuivre parce que cela lui plaît, je perçois qu'il lui est difficile de supporter le contrôle que vous tentez d'exercer sur la situation. Il fait manifestement quelque chose que vous rejetez, il a sans doute un plaisir "coupable" à fumer et il doit percevoir votre volonté d'en parler, votre discours aussi (vous parlez de "rechute"blunk comme totalement hors de propos pour lui. En effet, s'il aime cela et est à l'aise avec cela il ne voit pas, lui, "le problème". Dès lors, vous qui cherchez à poser un problème par votre écoute, à en parler pour "trouver des solutions", n'êtes pas sur la même longueur d'onde que lui. Cela ne peut qu'être une source de conflits.

Le mensonge en lui-même, qui vous perturbe tant, est assez accessoire à cette situation. S'il vous dit la "vérité", même si vous vous dites prête à l'entendre, il ne peut que susciter chez vous la déception et probablement l'inquisition sur ce qu'il fait. Il ne veut ni vous décevoir, ni devoir absolument vous rendre des comptes sur une activité qu'apparemment il ne remet pas tellement en cause, soit qu'il aime cela, soit qu'il soit dépendant, soit les deux. Bref il est un peu bloqué mais le choix du mensonge et l'évitement du conflit est peut-être la solution la moins "coûteuse" pour lui pour le moment.

La question suivante est que voulez-vous faire et que pouvez-vous faire face à cela ? Vous ne le forcerez pas à arrêter. Il ne veut pour le moment pas spécialement arrêter apparemment. Votre refus qu'il se drogue - tout à fait légitime - a pour conséquence qu'il agit à votre égard clandestinement (mensonges, consommation au travail..). Si votre attitude d'ouverture, de dialogue est tout à fait celle que nous préconisons à Drogues info service elle suppose que vous acceptiez aussi qu'il ait une opinion différente de la vôtre et des attitudes à l'opposé de ce que vous souhaiteriez. Il faut en passer par là pour réellement instaurer le dialogue : laisser à l'autre sa place et ses choix tout en pouvant exprimer les vôtres. Si vous voulez qu'un jour il voie le problème que vous voyez déjà, qu'il se remette en question, il faut pouvoir le laisser cheminer et non déjà lui apporter "la" solution du dialogue pour s'en sortir.

Il est possible en fait que vous ayez plus intérêt à cultiver votre relation avec lui, à la renforcer là où le cannabis n'interfère pas, pour lui donner la force et l'envie de poursuivre avec vous plus que de fumer. Mais mettez aussi vos propres limites en refusant de subir les conséquences de sa consommation qui vous paraissent vraiment insupportables. Exigez des moments à vous deux et qu'il ne se dérobe à ses responsabilités lorsqu'il en a. Parfois oui, il y aura du conflit mais si vous vous aimez et respectez tous les deux vous pourrez les surmonter.

Cordialement,

le modérateur.

Profil supprimé - 13/11/2014 à 18h50

Bonsoir,

je vous remercie beaucoup pour votre écoute et vos conseils.

Céline

Profil supprimé - 17/11/2014 à 23h48

Bonsoir,

je vous contacte de nouveau car j'ai besoin de nouveau de conseils.
Nous avons beaucoup dialogué avec mon conjoint et sommes arrivés à se dire que lui n'arrêterait pas tout de suite mais essaierait de ralentir et moi de mon côté de ne pas le juger comme je pouvais le faire, de l'écouter tant que je connaissais la vérité. J'ai par ailleurs posé des limites pour moi en demandant qu'il n'arrive pas défoncé chez nous et surtout que dans notre chez nous il ne fume pas.

Seulement malgré mon écoute (il va aller à une soirée seul avec des amis que je sais consommateurs, il m'a dit avoir fumé certains jours), hier étant partie un quart d'heure hors de chez nous, je l'ai retrouvé fumant du cannabis chez nous.

Je ne comprends pas quelle est mon erreur, je suis perdue. Pourquoi malgré notre dialogue, il n'est pas capable de respecter mes limites alors que j'essaie de respecter sa consommation ?

Je suis démunie et ai l'impression d'être seule à vouloir sauver notre couple...

Profil supprimé - 18/11/2014 à 10h23

Bonjour Céline,

Je ne crois absolument pas que vous ayez fait une erreur. Même s'il est volontaire pour respecter votre accord il est fort possible que son addiction au cannabis lui rende difficile de respecter les limites qu'il a accepté. Ou alors il vous teste ?

Je crois qu'il faut que vous reveniez après coup sur cette histoire. A un moment où tous les deux êtes calmes et lui pas sous l'emprise de la drogue. Ne demandez pas des promesses mais juste débriefez cette situation : votre surprise et votre déception quand vous avez vu cela, votre besoin de comprendre. Comment explique-t-il l'écart entre ce à quoi il s'engage et ce qu'il fait ? Quand vous poserez ces questions, d'après vous fuit-il son implication dans l'histoire ou cherche-t-il réellement à analyser et à vous répondre ? Cela pourra vous donner une idée de son état d'esprit : dans la recherche de solution ou dans la recherche plus d'être tranquille (vous apaiser en donnant le change mais pas réellement impliqué non plus).

Vous pouvez appeler notre ligne aussi pour en parler : 0 800 23 13 13 (ou 01 70 23 13 13 depuis un portable).

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour