Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Aider mon fils

Par Lilou68

Bonjour
Mon fils a commencer à fumer des joints à l'âge de ...je ne sais pas , je l'ai su quand il a eu 16 ans.
S'en ai suivi des prises de drogues plus dures pendant 2-3 ans ....puis des arrêts, puis des rechutes etc etc ...
Aujourd'hui il a 22 ans , il a quitter la maison début d'année , il vit chez une amie qui est en colocation , il ne travaille pas .
Il me dit qu'il a arrêté les drogues dures mais il boit pour compenser ...il commence le matin !!!
Il viens me voir soul , il est incohérent , il est dans une sorte de psychose ( c'est mon avis ) , il est persuadé d'avoir des maladies , il est en grande dépression....Il pleut beaucoup....
Il a appelé un centre d'addictologie , ils s'est fait "remballer "...
Il veut s'en sortir mais ne sait pas comment et moi non plus...
Nous sommes continuellement en confli , je suis démuni...

Fil suivant

7 réponses


Moderateur - 27/05/2021 à 17h21

Bonjour Lilou68,


Peut-être pouvez-vous prendre rendez-vous avec lui auprès d'un psychiatre ? Il est en effet en état de souffrance psychique et une évaluation de la situation par un professionnel serait utile.

Vous dites qu'il s'est fait "remballer" par le centre de soins mais c'est plutôt étonnant. Peut-être est-ce un problème autour de la demande qu'il a formulée, de l'état dans lequel il était quand il a appelé ou tout simplement peut-être n'a-t-il pas appelé au bon endroit ?

Je vous invite à appeler notre ligne et un de nos écoutants fera le point avec vous sur les centres susceptibles de le recevoir dans sa zone géographique. Le numéro de Drogues info service est le 0 800 23 13 13, l'appel est anonyme et gratuit, la ligne est ouverte 7j/7 de 8h à 2h.

Cordialement,

le modérateur.

Lilou68 - 27/05/2021 à 17h50

Merci beaucoup pour votre retour , il a , peut être , effectivement mal formuler sa demande , bien que , il lui à été dit qu'il y a un temps d'attente , on ne viens pas si simplement dans le centre ...
Nous allons essayer avec les autres membres de la famille de l'emmener aux urgences . Je viens d'apprendre qu'il prend beaucoup de médicaments très fort , prescrit que sur ordonnance , dans la journée ...où se les procure t'il ? je ne sais pas ...

Moderateur - 28/05/2021 à 09h15

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Oui effectivement les centres de soins en addictologie sont souvent contraints de fixer des rendez-vous à plusieurs semaines. Mais c'est aussi parce qu'ils ne traitent pas les urgences médicales. Se soigner d'une addiction ou diminuer ses consommations est un travail de fond, qui prend du temps.

Si votre fils est en "crise" une orientation rapide vers un psychiatre ou des urgences classiques ou "psy" est effectivement plus conseillée. La prise de médicaments hors prescription, si elle est mélangée à de l'alcool ou d'autres drogues, est un autre manifestation de son mal-être actuel, de sa dérive. Certains mélanges peuvent être aussi dangereux pour sa santé. Une évaluation est nécessaire.

Courage,

le modérateur.

Tetelle7386 - 30/05/2021 à 01h57

Bonjour chère madame
Je ne suis pas médecin mais je suis une consommatrice depuis de nombreuses années et j’en ai bavé à de multiples reprises je ne sais pas ce que consomme votre fils mais je peux vous dire une chose( enfin plusieurs)
Déjà quelqu’un qui n’est pas « prêt » à se soigner même si il va en cure ou autre ça ne marchera pas là décision doit venir de lui même c’est lui qui doit un jour dire je n’en peux plus j’ai besoin d’aide je dois sortir de tout ceci
Ensuite sachez une chose l’addiction est une souffrance de chaque instant car vous vous faites du mal à vous même et vous savez que vous faites souffrir votre entourage ce qui vous rends encore plus mal et vous enfonce encore plus mais ça ne l’empêche pas de vous aimer sachez aussi que pour l’aider un simple je suis là pour toi je t’aime si tu veux en parler ou pas si tu as besoin d’aide tu peux venir vers moi je ne te jugerai pas est suffisant moi personnellement j’aurais tellement aimé entendre ça de certains de mes proches
Ensuite je pense que s’il a pris la décision de partir c’est pour ne pas vous infliger la tristesse quotidienne de sa descente aux enfers
Vous avez l’air d’être une personne très gentille très impliquée pour lui et c’est très important c’est pour cela que j’ai décidé de prendre le temps de vous expliquer l’envers du décors pour vous aider à comprendre
Concernant les centres il y a de tout on trouve du pire comme du meilleur j’ai eu les deux sachez qu’il existe des personnes formidables qui s’impliquent vraiment pour les toxicomanes je ne sais pas d’où vous êtes mais les structures comme CMSEA sont souvent très bien et pluridisciplinaires concernant le côté psychologique c’est peut-être trop tôt pour lui peut-être qu’un éducateur addictologue pour commencer serait plus doux il existe aussi des « goûters » dans certains centres où avec des professionnels autour d’un café d’un jus d’orange et d’un gâteau les toxicomanes peuvent échanger recevoir des conseils ou dans un premier temps simplement écouter et observer les autres cela peut permettre de se rendre compte qu’on est pas seul et faire une première démarche en douceur
Je n’ai pas la prétention de quoi que ce soit mais votre appel au secours m’a touchée au plus profond de mon être je ne sais pas si mes paroles vous seront utiles mais en tout cas je l’espère sincèrement
Si vous avez des questions qui concernent l’expérience de la vie et de l’état d’esprit ou même besoin de quelques pistes concernant les centres vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez même indiscrètes je veux avant tout aider
Évidemment je le répète je ne peux pas vous donner de conseils médicaux ou autres les spécialistes sont là pour ça et le font très bien mais si je peux vous apporter un peu de réconfort ça sera avec joie
Je vous envoie force et courage chère madame

jettevavieilif29 - 31/05/2021 à 19h31

je suis comme lilou, je ne peux rien faire.
Ma fille sort d une cure qui n a servi a rien, elle se détruit au crack, je pense que le licenciement du travail approche. Elle ne garde que les plus nuisibles et dangereux avec elle, elle ment a tous....Je pense qu elle va finir par tout perdre .Elle est addict à tout. Je n y arriverai jamais.

Lilou68 - 31/05/2021 à 21h20

Bonsoir
Merci beaucoup pour votre message , il est très réconfortant.
Je prend vos conseils avec plaisir.
Pour le moment nous l’avons "rapatrier " , avec son accord il emménager chez sa sœur aîné depuis hier . Elle lui a aménagé son " petit coin ".
On a mis des barrières ( limite d'heure de rentré le soir , debout tôt le matin , aide aux tâches ménagères...etc , etc ) .
Il le prend très bien , est d'accord de respecter tout ça, est prêt à faire des efforts !!!
A voir dans le temps comment ça va se passer.

jettevavieilif29 - 01/06/2021 à 19h36

j'espère que sa soeur va pouvoir faire quelque chose. Il faut que lui se maintienne au fil du temps. Je souhaite pour tous que ça marche.

Répondre au fil Retour