Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

THC contre Subutex

Par Olivier 54150


Bonjour.
Du subutex (buprenorphine) pour aider à stopper le cannabis.
C'est ce que je retente.

Je voudrais connaître vos expériences avec ce produit. Effet, dosage, dépendance, pièges, sevrage, ... ...

Bon, j'ai déjà arrêté en 2014 avec ce traitement, avec succès mais des évènements "émotionnelle" mon encouragé à refumé en été 2018 et je peine à re arrêter donc je retente l'expérience...

Mais cette fois plus en connaissance de cause, plus consciemment car je ne suis pas sous la contrainte, d'un "ultimatum" comme la fois précédente pour récupérer mon permis.
Je sais bien que c'est un produit réglementé qu'il ne faut pas prendre à la légère.

Je pense le prendre une fois par jour en 2mg...
Déjà commencé hier et ça à l'air d'aller.
J'ai 50 ans, pèse 60kg, ne consomme pas du tout d'alcool.
Seul interactions possible: du Cialis.

Surtout je ne veux plus perdre mon permis, et c'est quand même mieux de vivre sans ce truc, sans y penser sans cesse.

Merci.
Olivier.

Fil précédent Fil suivant

8 réponses


Moderateur - 14/02/2020 à 11h25

Bonjour Olivier,

Le Subutex n'est pas un traitement pour arrêter le cannabis aussi nous sommes surpris que vous employiez cette méthode. Quels effets recherchez-vous ? D'autant plus que le risque avec le Subutex est que vous deveniez dépendant avec un syndrome de sevrage encore plus difficile que pour le cannabis.

Y a-t-il une raison pour laquelle vous ne vous faites pas aider (autrement qu'avec le Subutex) pour arrêter le cannabis ? La plupart des symptômes d'arrêt du cannabis disparaissent au bout d'une à deux semaines et il faut compter environ un mois pour avoir la sensation d'en être libéré. Le symptôme le plus long peut être l'insomnie.

Si le Subutex n'est normalement pas dépisté lors des contrôles routiers, c'est une substance qui n'est pour autant pas recommandée lorsqu'on prend la route car il altère les facultés pour conduire.

Cordialement,

le modérateur.

Olivier 54150 - 14/02/2020 à 15h22

Bonjour.

Et bien, je suis ravi de votre intervention, et pour tout vous dire, je l'attendais un peu.
C'est même un honneur. Enfin pouvoir échanger avec un professionnel.
Qui peut connaître le sujet mieux que vous !

Alors voilà :
1998, arrêt de l'alcool à l'aide d'une cure. (Montblanc dans les Alpes 5 semaines)
Je buvais 3bt de Ricard/semaine et +.

J'ai toujours été très retissant au benzos, entidépresseurs et tout ça, et encore maintenant. (C'est dans mon éducation)

De plus, très dépressif à l'arrêt de l'alcool, ils n'étaient pas très efficaces.

Mon voisin de lit m'a fait goûter le thc, et ce fut magique pour moi. (Côté moral)

Pour arrêter le cana en 2014 je ne voulais pas rater mon coup. (Quand même 16 ans de consommation journalières, dépendance et addictions très forte pour moi)

C'est moi qui ais dit à mon médecin, que les benzos classique bof. Je voulais vraiment quelque chose de costaud. Trop peur de céder face à l'alcool)

Traitement buprenorphine 4mg + tranxen et diazépam commencé en le 21 novembre 2014 et tout stopper le 9 janvier 2015.
(Je note chaque prise dans un carnet)

Août 2018, rechute thc, j'me suis fait avoir par quelques choses d'encore plus fort: l'amour.

Presque quatre années sans aucun psychotropes, j'estime que ce traitement fut un succès.

C'est donc bien l'efficacité rapide que je recherche dans ce produit.

11eme jour sans thc aujourd'hui.
1 à 3 mg de buprenorphine + 1 à 2 mg de diazépam.

Je vais commencer à diminuer les doses dès lundi pour tout stopper d'ici deux semaines, trois maxi. Surtout le subutex.

C'est bien ma réticence à ces produits qui me fait faire ce choix... Bien que difficile au sevrage la motivation pour m'en débarrasser sera là sans aucun doute.

C'est une méthode "express" si j'ose dire.
Les changements et remises en questions (encore inconnue) vont suivre juste derrière,
C'est celà qui me fait un peu peur.

J'ai ouvert un autre fil "re re arrêter..."
J'ai écrit aussi beaucoup sur A.I.S,
Gros travail aussi avec flo66 par mail depuis 2016... Développement personnel "plus preso" et tout ça. (Flo66 Rencontré sur A.I.S)

L'effet en lui même du subutex sur moi, me donne l'impression d'avoir bu de l'alcool.
Il ne dur pas longtemps. 1h voir 2. Puis grosse fatigue. Le cannabis et donc vite oublié.
Je redouble de prudence à tout les niveaux.
J'ai la chance d'avoir une épouse qui veille sur moi.
Je suis en arrêt de travail bien sûr.

Je comprends votre questionnement, voir inquiétude, et je vous remercie de le manifester.

Même si celà fonctionne très bien pour moi, c'est une méthode innovatrice mais pas très recommandable j'en suis conscient.

PS: écrit après mon traitement pris à 11h, ben..pas facile happy

Merci.
Olivier.


Moderateur - 14/02/2020 à 16h12

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces précisions.

Votre récit montre que vous savez ce que vous faites et que vous avez plusieurs garde-fous indispensables. Ce n'est pas un traitement orthodoxe mais finalement ce que vous dites c'est qu'il vous convient. Et c'est sans doute le plus important.

Alors vous avez tous nos encouragements pour la suite !

Si nous sommes plutôt rassurés pour votre cas nous nous permettons de préciser à nouveau, a l'intention des autres lecteurs de ce fil, que cette manière de faire pour arrêter le cannabis n'est pas recommandée. La Subutex est un traitement de la dépendance aux opiacés et peut créer rapidement une forte dépendance.

Cordialement,

le modérateur.

PS : Nous avons gardé un très bon souvenir du passage de Flo66 sur le forum d'Alcool Info Service, nous ne sommes pas étonnés qu'il ait pu vous aider. Nous nous permettons de le saluer aussi s'il passait jamais par ici.

Tèf - 20/02/2020 à 15h09

Bonjour Olivier 54150, je viens de m'inscrire parce que j'ai lu vôtre témoignage, si ca ne vous dérange pas j'aimerai bien mentretenir avec vous, cordialement Tèf.

Tèf - 21/02/2020 à 08h25

Attention avec le sub il y aura un moment où pour l'arrêter ca va être chaud,chaud,chaud. Pris au quotidien le sub s'accroche dans votre corps et dans votre cerveau et plus le temps passe et plus il s'accroche, bon le thc aussi, je vais pas dire le contraire mais j'ai un peut peur que vous vous fassiez plus de mal qu'autre choses si je peux me permettre, c'est votre médecin qui vous a conseillé d'essayer et prescrit le sub ??

Tèf - 21/02/2020 à 08h31

Ceci dit Olivier si vous voulez parlez du sub je peux vous en parler, je peux vous en parler longuement et avec précision, malheureusement pour moi je le connaît très très bien

Olivier 54150 - 21/02/2020 à 11h50

J'ai écrit ça hier soir...

Bonjour tous.

Bon, pas beaucoup de témoignages sur le Subutex.
J'ai quand même lu qu'on pouvait prendre ce truc toute sa vie avec des doses hallucinantes.
Je comprends qu'il s'agit de lutter contre l'héroïne et ses dérivés.
Mais,
Lorsqu'il est pris à des fin récréatif au lieu de simplement soulagé le manque... Ben.. c'est raté d'avance.
Il devient une drogue gratuite, et pris en injection ou sniff... et je comprends mieux le regard de la pharmacienne et les réglementations sur le produit. C'est un fléau ce truc.
Alors oui, ce n'est vraiment pas à conseiller.

J'ai tout arrêter il y à 5 jours. Apparemment, ça reste encore un moment dans l'organisme après l'arrêt.

J'ai encore pas mal envie de fumer, c'est si facile. Un joint et les pensées arrête de jouer au Nascar pour un ballade en voilier.

Je pense aux années passées sans, à une certaines lucidité même si elle est plutôt triste en se moment.
Je pense à mon permis, aux prochains contrôle inévitable.

Dopamine, adrénaline, vas falloir que je trouve... Ma réticence au sport, à la compétition n'arrange rien.

Merci Tèf. Voilà pour d'autres explications.
https://www.drogues-info-service....teurs/Re-re-arreter-les-psychotropes

Belle journée à tous.
Oliv




Répondre au fil Retour