Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Parano de mon compagnon

Par Y78lines

Bonjour,

Je vous écris car je n'en peux plus de la parano de mon compagnon qui, je pense est accentuée par sa consommation de cannabis.

Pour commencer, mon précédent compagnon était également consommateur de cannabis (pourtant je ne le suis pas du tout).
Il fumait beaucoup.

Il avait des problèmes d'humeurs horrible, tout pouvait aller bien puis il partait de rien et ct la 3ème guerre mondiale, toute la résidence était au courant....

J'ai, par la suite rencontré un autre e homme également consommateur de cannabis. J'ai cru qu'il avait une consommation occasionnel et je me suis trompée...

Il fait des crises de parano par rapport à des trucs complètement insignifiants et pendant toute une journée j'ai le droit à des romans comme quoi je suis une salope, etc, etc. Puis, je ne sais ni comment ni pourquoi au bout d'un moment dans sa tête ça se remet en place puis un jour ça repart.

Et donc je vois l'histoire se répéter...

Donc je voulais échanger avec d'autres personnes dans mon cas pour peut-être trouver des solutions ou au moins me soulager en discutant avec des personnes hors de mon entourage.

Je vous remercie,
Bonne journée.

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Etanie14 - 22/10/2020 à 18h00

Bonjour

Alala, la parano et le cannabis, une grande histoire d'amour !

De ce que vous en dites, ça a l'air bien lié au cannabis, mais je me demande si il n'a pas un soucis de bipolarité, exacerbée ou partiellement masquée par le cannabis. Une visite chez un psy pourrait aider à y voir plus clair

Je me place ici du point de vue d'un fumeur (oui je consomme moi aussi) et je n'ai jamais eu de crises de parano contre mon conjoint, mais plutôt contre les gens dans la rue. Les crises de nerfs violentes et surprenantes sont normales quand on a pas eu notre dose habituelle. Essaye-t-il de réduire sa conso ? ou a-t-il repoussé un joint quand il pique sa crise ?
Le climat anxiogène du covid19 n'aide pas à rester tranquille, on a tendance à fumer plus pour rester détendu et le trafic de cette drogue est impacté à cause du verrouillage des frontières ce qui fait qu'on en a moins, que ça coûte plus cher et ça nous rend encore plus nerveux. Sans compter le sevrage brutal quand on arrive pas à s'en procurer.

C'est amusant de voir que les non-fumeurs ne comprennent pas les crises de manque. Si vous voulez réellement comprendre ce qui peut se passer dans sa tête à lui quand il n'a rien à fumer, essayez donc de boire un café tout les matins pendant 2 ans et stoppez du jour au lendemain, vous comprendrez un peu mieux cette nervosité déplacée ^^

Fumer altère le cerveau, il ne faut pas voir une crise de manque de manière logique parce que les réactions en manque ne le sont absolument pas. On va s'énerver pour très peu et la moindre petite contrariété supplémentaire va nous faire sortir de nos gonds, on peut aussi devenir violent si on ne parvient pas à se calmer et que les contrariétés s'accumulent en très peu de temps. Donc dans ce genre de cas, il faut éviter d'en rajouter, restez zen et attendez que la vague passe, il se calmera tout seul ^^

Discutez avec lui de sa consommation et demandez lui si il ne trouve pas que ça lui pose un problème. Demandez lui pourquoi il a commencé à fumer régulièrement, il se peut que ça cache un soucis psychologique non résolu. Mais n'exigez pas de lui qu'il arrête, cette décision doit venir de lui et de personne d'autre.

Courage à vous !

Répondre au fil Retour