Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Titre PDF Imprimer EnvoiMail

Canabis: comment lui donner l'envi, la volonté et le courage de ralentir

Par 2003

Ce n'est pas vraiment une question, mais plus une interrogation suite à une situation. Nous avons été en couple avec mon ami pendant un an, il fumait des joints tous les jours et à considérablement diminuer avec notre relation, comme je ne supporte pas cela. Cependant ça a tout de même nuit a notre couple car je réagissais trop "violemment", "fort",. Il me disait et disait à tous qu'il était heureux de ralentir comme cela, que c'est ce qu'il voulait mais il n'aimait pas que je lui fixe des limites, un nombres de joints... Il voulait uniquement fumer lors d'occasion mais dans notre milieu IUT Carrière sociale, les occasions sont quotidienne quasiment. Nous ne sommes plus ensembles pour cette raison (même s'il ne se le dit pas) et d'autres. Cependant, nous avons des chances de continuer notre relation dans l'avenir. Il sait que c'est le point ou je ne pourrais pas changer, je peux accepter une consommation raisonnable (on dirait 2 fois dans la semaine de façon raisonnable et la je prend sur moi car je trouve que c'est beaucoup, mais je comprend qu'il est jeune et a 20 ans en études...) Il m'a dit qu'il ne voulait pas que le cannabis soit un choix dans ça vie, il péferais l'amour, alors oui il ralentirais, je sais qu'il le fera, mais j'aimerais que ça vienne de lui, pour lui. Même si plus tard il souhaite ralentir, aujourd'hui, depuis deux semaines que nous ne sommes plus ensembles, il refume quotidiennement, même à la pose du midi une taffe sur un joint (occasionnellement celle ci). Je m'inquiète beaucoup pour lui, sur sa consommation, lui même c'est que ce n'ai pas top, mais ne sais pas ce qu'il veut. J'aimerais qu'il prenne conscience de l'impact, que c'est une conduite addictive de fumer quotidiennement, qu'il souhaite ralentir pour lui, et sans que je sois la forcément... Je n'ai pas envie de le laisser tomber, mais ma situation est compliqué car je ne peut pas trop l'embêter aussi, même s'il accepte de m'écouter. Cela lui fait du mal que ça m'en face, même s'il connait mon point de vu, aimerais ralentir, je ne sais pas si seul il le fera. Comment lui donner l'envie, sans le contraindre, le faire réfléchir, passer à l'action et pas fumer 10 fois plus qu'il ne l'a fait en 1 ans (peut être que c'est parce que je l'ai trop "interdit" ( je lui ai demandé de choisir entre la cannabis et moi, après avoir appris qu'il me cachait des joints pendant 3 mois). Cependant après avoir repris confiance j'ai dis que de façon occasionnel je pouvais l'accepter, qu'on pouvait trouver un compromis. Que nous sommes entrain de revenir ensemble ou pas, je m'inquiète pour lui. PS: tous son entourage, (amie et frère) Désoler pour ce long pavé, mais je ne sais quoi faire...

MiseLigne 12/10/2017

Bonjour,

Telle que vous nous exposez la situation, il semblerait que vous ayez fixé des limites à votre ami qu'il n'est pas en mesure de tenir mais nous ne comprenons pas bien si c'est qu'il ne veut pas ou qu'il ne peut pas (il est vrai que la frontière entre les deux est mince...).

Si l'arrêt ou la diminution du cannabis le mettent en difficulté mais qu'il souhaite mener à bien ce projet, alors vous pouvez l'encourager à se rapprocher d'une CJC (Consultation Jeunes Consommateurs) où il trouvera l'aide nécessaire auprès de professionnels spécialisés dans les problématiques d'addiction. Nous vous joignons ci-dessous les coordonnées de la CJC de votre ville, les consultations y sont individuelles, confidentielles et gratuites.

Si en revanche votre ami n'a pas l'envie de remettre en questions ses consommations, il est difficile de vous dire ce qui lui permettrait d'y parvenir. Selon les raisons personnelles pour lesquelles il consomme, il pourrait lui être réellement difficile d'imaginer faire sans les effets du cannabis. S'il se sert de ce produit pour masquer un malaise ou une problématique personnelle, qu'il attend du cannabis qu'il calme des angoisses ou un mal-être, il y a peut-être alors lieu pour lui de regarder en face ce qui ne va pas ce qui n'est pas chose aisée.

Il semble que ce qui se passe avec votre ami vous inquiète beaucoup et que vous vous posez, à juste titre, la question de la "bonne distance" à avoir. Peut-être pourriez-vous, vous aussi, trouver du soutien auprès de proches ou de professionnels. Les personnes de l'entourage peuvent être reçues en CJC pour être conseillées ou épaulées lorsqu'elles se sentent trop démunies ou trop esseulées face à un proche qui ne va pas bien.

Notre service reste disponible si vous souhaitez revenir vers nous et prendre le temps d'échanger plus directement et plus précisément sur la situation de votre ami mais aussi sur vos propres difficultés face à cela. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 800 23 13 13 (appel anonyme et gratuit) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

 Cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA Saint Melaine

39, rue Saint-Melaine
Rez-de-chaussée
35000 RENNES

Tél : 02 22 51 41 40
Site web : www.ch-guillaumeregnier.fr
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Le mardi de 11h à 12h et de 14h à 17h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations avec un infirmier pour les jeunes consommateurs confrontées à une problématique d'addiction avec ou sans produit. Du lundi au vendredi sur rendez-vous.

RetourListe