Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Dépendance au cannabis depuis le plus jeune age

Par Bryk

Bonjour à tous, je ne sais pas trop ce que je recherche vraiment en vous expliquant mes problèmes, sûrement quelques conseils pour arrêter de fumer du cannabis.

J’ai 21 ans bientôt 22 et je fume depuis l’âge de 12 ou 13 ans tous les jours (ma plus grosse coupure a du être 10 jours il y a très longtemps), ma personnalité est le cannabis je côtoie des gens qui vivent cannabis et même la plupart des membres de ma famille fume également. Je fume environ 10 grammes par semaine (quand je bosse) voir 15 en repos. Je fume le matin au petit dej avec le café (c’est le meilleur à mon avis) avant d’aller au boulot (j’arrive à être + concentré en fumant sans que les gens s’en aperçoivent tellement qu’ils ont l’habitude de me voir arriver les yeux écarlates) pis forcément tous le restant de la journée.

Le problème en lui même je pense que c’est ma santé mentale qui en prend un coup car quand je décide d’arrêter de fumer (là depuis hier je n’ai pas fumer, c’est ma première nuit sans avoir fumer de la journée et je n’arrive pas à dormir malgré des efforts (il est 4h et j’écris ce texte), je ressasse je revis le monde je suis dépressif (dans la limite du raisonnable) a me dire pourquoi aller au travail pour gagner 2000 balles si je fume pas je ne suis pas heureux même avec l’argent. Déjà étant jeune (13-16 ans) j’étais instable mentalement, j’allais au collège quand j’en avais envie (j’ai arrêter en 4ème l’école), je jouais énormément à lordi, je commettais des cambriolages et des braquages pour me permettre d’avoir de la conso (je le faisais pas juste pour ça etant pauvre quand j’étais jeune mais je pense que en grande partie je le faisais pour avoir ma conso), évidemment je me suis fait gauler (bien fait pour ma gueule) ce qui m’a permis de trouver du travail stable et une situation convenable.

J’étais une très mauvaise personne (sans compter l’alcool aussi très jeune mais sans addiction je buvais et fumer avec des mecs de 20 ans quand j’en avais 13)

Dans la vie de tous les jours personne ne s’en rend compte à quel point je suis triste quand je ne fume pas car je garde tout pour moi, juste ma copine (et ma mère vu qu’elle m’a vu grandir sous ça et je lui ai imposer la fumette elle avait rien le droit de dire (j’étais un gros con)) voit à quel point je suis tendu et que je pars au quart. Sans fumer je suis capable du pire sans me contrôler si quelqu’un (par exemple un collegue qui va me faire une remarque) je vais l’incendier plus bas que terre et si il réplique ça peut aller jusqu’à la bagarre.

Pour vous dire une fois en quittant de nuit du boulot (21-5h) je n’avais plus rien en panique je suis monter à Amsterdam (5h de route quand même 10 aller retour) juste pr aller acheter 30 grammes. Je ne me contrôle limite pas là c’est le premier jour je pleure en écrivant ce texte tellement je suis tendu et triste.
L’addiction au cannabis est plus que réel (jentend toujours pleins dire oh c rien c’est pas de la cock par exemple) mais mentalement c’est très compliqué pour moi.

Je souhaiterais arrêter avant tout pour moi, pour ma santé mentale et pour ma copine. Pis je sais que je suis addict j’aime trop ça.
J’ai aussi été suspendu 4 mois du permis pour ça et je souhaite pas le perdre à cause de ça sachant que je reviens de très loins.

Auparavant j’ai bien évidement déjà essayer d’arrêter de fumer a des dix aines de reprises, je tremble comme un malade, je transpire quand je dors comme un malade aussi le lit est trempée au réveil et moi aussi j’ai froid et je suis rempli de sueur (je sue jamais en temps normaux) je n’ai plus d’appétit pis évidement la vie n’a plus aucun goût. Alors à chaque fois on retourne chercher un 10 balles chez le petit bicraveur du quartier pour « la soirée » sauf que là ça repart crescendo et en clignant 3 fois des yeux on est une semaine après et je suis retomber dedans.
Pour les gens que je côtoie la plupart le cannabis c’est comme une cigarette rien de mal juste un peu addictif qui te détend, personne ne voit ça comme une réelle drogue et ma famille proche ou les amis proche qui fume pas se sont habitués et trouvent ça normal limite...
Lors de mes précédents essaies j’ai essayer de trouver une autre passion (oui c’est une passion limite le canna) le sport, les jeux vidéos, le cinéma rien n’y fait je n’arrive pas à me concentrer dès que j’arrête de fumer je suis triste et je n’ai plus envie de rien. Sauf un pétard.

J’aime réellement ça et j’ai peur que de continuer mon addiction s’aggrave de plus en plus (meme si ma conso n’a pas augmenter depuis 6-7 ans)

J’ai 21 ans mais j’ai l’impression de ne plus avoir envie de rien je ne veux plus faire la fête alors que d’apparence je suis plus un fetard quelqun de joyeux qui s’entend bien et rigole avec tous le monde. Je me fais des amis partout de toutes classes sociales et rapidement quand je fume mais si je ne fume pas je suis pas du tout sociable.

Excusez moi des fautes d’orthographes et de mettre mélanger partout de ma rédaction.
Je ne sais pas vraiment ce que j’attend comme réponse mais tout conseils sera bon à prendre et je lirais chacun de vos messages.

Bon courage à tous

Fil suivant

21 réponses


Bryk - 23/03/2021 à 06h42

Personne pour me répondre ?


J’attaque la ma 4ème nuit - 5 journée de sevrage (au réveil) et rien à changer, c’est même de pire en pire.

Là je viens de finir ma semaine de boulot de nuit et le pire moment que je redoute arrive c’est le repos, 4 jours tout seul chez moi et je suis motivé à rien faire meme jouer à des jeux sur mon ordi/téléphone c’est impossible j’arrive à rien je suis lessiver je fais des cauchemars horrible et je me sens hyper mal. Je suis par contre pas tant irrité que ça (un peu quand même) contrairement à d’habitude (quand je fumais pas) j’essaie vraiment d’être zen mais le problème c’est que j’arrive à rien faire par manque de motivation.

C’est horrible je suis triste à un point pas possible et j’arrive pas à me remonter le moral. De plus je suis super fatigué je dors 3-4 heures par jour maximum et même en me forçant j’y arrive plus.

Sans compter le manque d’appétit (je mange un fruit et je cale pour un repas) alors que je suis un gros mangeur en temps normaux. J’arrive pas à avaler de la viande du tout ça me dégoûte mais les féculents/légumes/fruits ça va encore mais en légère quantité.

Quand je suis vraiment pas bien et que j’ai une grosse envie de fumer je viens sur ce site et lis des témoignages, ça m’aide réellement de voir d’autre personne s’en sortir et me donne de la motivation. J’aimerais beaucoup qu’on me réponde sur ce sujet, j’ai besoin d’échanger avec d’autre personne qui ont le même problème alors n’hésitez pas je répondrais à tous le monde.

Je suis passer de environ 6 joints 6 clopes par journées à un paquet de 20 facile minimum, je compte bien fumer moins par la suite mais ça m’aide pour le moment.

J’ai toujours autant envie de fumer un gros joint a chaque réveil avec mon café ou un avant d’aller dormir ce sont les plus durs.

Merci j’espère que quelqun va répondre..,

Moderateur - 23/03/2021 à 16h54

Bonjour Bryk,

Vous êtes dans le dur, c'est-à-dire dans la période la plus difficile du sevrage. Aucun des symptômes que vous éprouvez n'est atypique et, si vous pouvez vous raccrocher à cette idée : ils vont passer les uns après les autres.

Alors accrochez-vous. Si j'ai un conseil à vous donner c'est de vous faire aider. Si vous recherchez les témoignages des autres et qu'ils vous répondent c'est bien que vous avez besoin d'être soutenu dans votre sevrage !! C'est d'autant plus difficile pour vous que vous semblez être bien seul dans votre combat. N'hésitez donc pas à contacter des professionnels, il n'y a pas de honte à ça : votre médecin traitant si vous avez de bonnes relations avec ou un professionnel des addictions (Drogues info service peut vous donner les coordonnées de centres de soins gratuits). En restant tout seul vous êtes votre propre référence et vous n'avez personne à qui parler tandis que les professionnels sont des personnes qui non seulement peuvent vous soutenir, vous prescrire éventuellement certains médicaments pour vous soulager mais aussi des personnes auxquelles vous aurez à rendre compte de vos progrès. C'est une aide appréciable.

Dans l'immédiat sachez que la démotivation et le sentiment de tristesse peuvent se surmonter plus rapidement si vous vous forcez à être actif malgré le manque d'envie. Parlez-en avec votre copine (ou avec des amis non fumeurs). Elle peut vous aider à vous mettre le pied à l'étrier notamment en commençant à faire des choses avec vous. "L'envie de rien" est puissante mais elle est superficielle. Comme dit le proverbe : "l'appétit vient en mangeant" : je sais que c'est inapproprié vu votre manque d'appétit actuel (qui va passer lui aussi) mais c'est tout à fait l'idée que j'essaie de vous faire passer. Forcez-vous au départ et cela sera de plus en plus facile. L'étape suivante c'est de vous réjouir de ce que vous réalisez, de vous en féliciter et d'en tirer de la fierté. C'est par ce chemin que la tristesse, à son tour, va commencer à refluer.

Dans cette période de craving (envie de consommer) il est extrêmement important aussi que vous coupiez les ponts avec tout votre entourage fumeur. Leur consommation ou la simple possibilité de consommer avec eux ne peuvent qu'exacerber votre frustration et votre envie. Donc tenez-les éloigné de vous pour l'instant.

Concentrez-vous sur ce qui vous motive pour arrêter. Enregistrez-vous une vidéo ou écrivez cette motivation. Relisez cela régulièrement et dans les moments difficiles. Vous voyez bien que votre consommation vous a rendu tellement accro que vous êtes mal aujourd'hui. Même si vous aimez ça cela ne peut qu'empirer si vous n'y mettez pas un terme. Vous avez la chance d'être jeune donc résilient : c'est un atout.

Parmi vos atouts il y a aussi votre prise de conscience et votre lucidité. Vous avez pris conscience de combien vous pouviez être dépendant et vous vous rendez-compte de l'extrême banalisation du cannabis autour de vous. Croyez-moi ce n'est pas tout le monde qui prend conscience de cela et encore moins aussi jeune que vous. Vous prenez votre destin en main : ça va être difficile les premiers temps mais juste soyez en fier aussi ! C'est tout à votre honneur et vous allez retrouver une grande liberté : il n'y aura plus de voyage à Amsterdam impromptu, vous ne paniquerez plus à l'idée de ne plus avoir de cannabis. Quand vous aurez passé le cap du sevrage vous reviendrez aux commandes de votre vie, vous trouverez une nouvelle lucidité. Vous ferez aussi des économies substantielles, qui vont vous permettre de financer des projets quand vous pourrez en refaire.

Alors continuez à lire les forums, continuez à ternir le journal de votre arrêt ici car c'est un moyen de vous extérioriser et cela aide. N'hésitez pas aussi à appeler notre ligne d'écoute ou à utiliser le chat si vous avez envie de parler. Vous êtes dans la période difficile mais d'ici 10 jours vous aurez fait d'énormes progrès et d'ici 2-3 semaines ce que vous aurez à "gérer" n'aura plus rien à voir avec les difficultés que vous éprouvez aujourd'hui.

Courage.

Le modérateur.

MassimoGanja - 24/03/2021 à 09h54

Mais bien sûr que je t'ai lu ma gueule !
Putain on a 20 piges de différence et t'as en effet beaucoup de similitude avec mon parcours de vie, en revanche tu te rend compte de tes erreurs bien avant moi.
J'ai fais le bilan de la merde dans laquelle j'étais juste avant 30 ans.
Niveau sevrage la même de mon côté, hyper sudation, chaud froid, pas d'appétit, pas d'envies....
En revanche je te trouve dur avec toi même sur ton parcours !
Tu as fais des conneries, OK, la faim justifie les moyens.
Imagine le nombre de cas qui réalise même pas qu'ils vivent dans, le mal !
Toi le bilan sur toi tu l'as fait à 21 ans c'est propre !
Des gueules j'en ai éclaté, des bagnoles aussi quand le mec qui faisait son chaud osait même pas ouvrir ça fenêtre...
Bref vraiment la fumé sur ajoute à ça.
Bon maintenant il faut que j'apprenne à pas être frustré quand je mais pas plus bas que terre celui que j'ai dans le viseur.
(des fois je me dis si tu savais ce que je t'aurais mis !)
Je ravale ma fierté, j'arrive presque à me taire.... Mais bon il me faut 20 minutes pour retomber et après ça va
6 ème jour pour toi je crois... Ça va le faire.
Jusqu'ici tout va bien

MassimoGanja - 24/03/2021 à 10h01

J'écris très mal désolé !

MassimoGanja - 26/03/2021 à 08h16

Salut Bryck,
Comment vas tu ?

Bryk - 26/03/2021 à 13h56

Salut Massimo ça roule (plus MDR) et toi?

J’ai acheter une clope électronique pour éviter de fumer trop de clope car tu connais le pétard on tire 5-6 lattes le soir on le pose 10 minutes pis on refume donc pour éviter de fumer clope sur clope je pense que ça peut m’aider je te tiendrais au jus.
J’essaie d’éviter les produits addictifs comme l’alcool, le café etc pour pas prendre une autre dépendance à la plus du hash

Ça va de mieux en mieux j’ai l’impression j’ai envie de fumer mais la motivation prend le dessus à chaque fois et ça c’est cool.
Je dors toujours pas bien mais pareil faudra du temps !!

Et toi t’en ai ou ?

Bryk - 26/03/2021 à 13h57

+ hier j’avais écris un grand message pour dire où j’en été mais il a pas été accepté par la modération je crois j’en sais rien ???

MassimoGanja - 26/03/2021 à 14h20

Ouep ça va, je gère toujours à la vapoteuse... Pas du tout envie de rechuter mais j'arrive toujours pas à avoir la grosse patate.
Toujours pas faim, juste envie de dormir...

Félicitations Bryk tu tiens le bon bout.
Passe un bon week-end

Bryk - 26/03/2021 à 15h00

Sinon hier j'ai écris un message sur le forum expliquant mon évolution qui ne s'est pas envoyer (ou pas accepté par la modération?)

J'en suis au 8eme jour aujourd'hui le cap de la semaine est passer !!
J'en ai parler à plusieurs proches autour de moi qui sont tous heureux que j'arrete ca.
J'en ai parler à un ami au téléphone avec qui je consommais depuis tres longtemps, et de me voir aussi motiver à arreter tout ca, il a commencer aussi depuis 2 jours!! j'en suis super fier et on pourra s'aider mutuellement de ce combat quotidien !
J'ai supprimer de mes contacts tous les gens que je cotoyais uniquement pour la fumette !

Demain reprise du boulot j'ai hate, les jours repos été quand meme super long à attendre que le temps passe

Jusque ici tout va jusque ici tout va bien l'important c'est pas la chute c'est l'atterrissage happy

Répondre au fil Retour