Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Vivre avec un cocaïnomane

Par Cocaine

Je vis avec un homme depuis 4 ans 1/2.
En début d'année il a commencé à changer, à devenir distant et agressif. Il a pu par le passé être colérique mais ça passe puis il présentait ses excuses et reconnaissait ses torts. Classique : un couple a des haut et des bas. Rien d'alarmant même si sous la colère il pouvait être tranchant.

Là, après m'avoir fait vivre l'enfer pendant 2 mois avec des paroles agressives blessantes et un délire paranoïaque sur le fait que je le trompe, que je lui cache quelque chose, que la maison ne lui convient plus ... il finit par m'annoncer qu'il a en fait un pb de cocaïne.
Ce pb aurait commencé vers le mois de mars, période à laquelle j'avais arrêté de fumer et une surcharge de travail. Un client de son travail lui en aurai proposé et il se serait laissé tenté parce que je ne m'occupais pas assez de lui.

Bon ! Ma foi, le pb est que moi je suis absolument réfractaire aux drogues. J'ai donc eu une réaction virulente en lui demandant expressément d'arrêter. Il a dit ok. Mais je lui en ai voulu et je lui en veux toujours non pas parce qu il est addict mais parce qu'il me l'a caché et qu'il m'a fait tourner en bourrique pendant 2 mois.

Il a arrêté, nous sommes partis en vacances. Là il avait des sautes d'humeur et se rabattait sur l'alcool, ce qui le rendait désagréable. Puis nous sommes rentrés et la rebelote la coke.

Voilà, alors moi ce qui m'alarme c'est qu il consomme seul dans sa voiture de manière hasardeuse, ce peut être tôt le matin, dans l'am.... ça n a aucun sens. Il m'a dit récemment qu'il n'était plus maître de sa consommation, qu'il se sentait comme un toxico. J'ai proposé de l'accompagner au centre de désintoxication. Il pense que ça sert à rien, que c'est juste une passade, qu'il peut s'arrêter seul ... Deuxième sonnette d'alarme dans ma tête.

Maintenant nous en sommes arrivés au point où il me parle mal en permanence, il est blessant, son manque de respect n'a d'égal que sa méchanceté. Je lui ai donc dit qu'on allait sûrement finir par se séparer à ce rythme mais j'ai l'impression qu'il s'en fout pas mal. Je lui dis que ça vient de la coke ce comportement il me dit que non, que c'est moi qui génère ça. Je l'énerve quand je lui pose une question, quand je lui parle il me dit que ça l'intéresse pas....
Donc la coke peut elle faire changer quelqu'un au point qu on ne puisse plus le reconnaître? Au point qu'il renonce à tous nos projets ?

Avant de me répondre sachez qu il a eu une enfance bercée par les violences verbales et parfois physiques avec une addiction au joint qu'il a sevrée seul à l'arrivé de son fils il y a 7 ans. Il a arrêter de fumer depuis un an et demi, sans aide, du jour au lendemain. Comment puis-je l'aider ? Je l'aime, je ne peux pas me résoudre à l'abandonner à son triste piège.

Merci de m avoir lu.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


alone - 07/09/2017 à 10h26

bonjour,

je sais que ce post est plutôt vieux, mais s'il t'arrive d'y retourner....

que s'est t-il passé ensuite ?

je vis exactement la même chose et je n'en peux plus... je suis épuisée psychologiquement et je ne sais pas quoi faire !!!

Sarasad - 10/09/2017 à 23h48

Je suis dans la même situation je vis avec un homme consolateur depuis dix ans, nous avons 4 jeunes enfants il a entamé 3 fois un suivi mais sans suite, lors des vacances il ne console pas et est normal je le retrouve mais la c est la rentrée et c est reparti... je ne supporte plus les sautes d humeur les dépenses les crises et les disputes devant les enfants... comment vivre avec eux sans se détruire soi même?

Lalaland13 - 15/09/2017 à 22h04

Bonjour,
Je me retouve également dans ce que vous racontez. Mais que faire ? Selon lui ce n'est pas grave, j'exagère et me fais des idées. Pire, c'est moi qui serais renfermée.
Ça + les enfants + le travail je suis fatiguée. Comment gerez-vous ça ? Avez-vous des solutions ?
Merci...

Moderateur - 21/09/2017 à 16h19

Bonjour Lalaland13,

Je vous invite à vous rapprocher d'un Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Les professionnels des addictions vous aideront à comprendre l'addiction à la cocaïne, à lire ses comportements et à vous positionner pour essayer de favoriser le changement. Le simple fait que vous fassiez la démarche et lui en parliez peut l'interpeler et l'aider à réfléchir à ce qu'il fait. Les consultations en CSAPA sont gratuites et confidentielles.

Vous trouverez le CSAPA le plus proche dans notre rubrique "Adresses utiles" : http://www.drogues-info-service.fr/Adresses-utiles

La banalisation, le déni de la situation, l'accusation de l'autre sont des manières d'éloigner le problème de soi et de s'en déresponsabiliser. C'est assez commun chez les usagers dépendants malheureusement. Ne vous laissez pas démonter par cela car c'est dicté par sa dépendance.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour