Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses PDF Imprimer EnvoiMail

Besoin de conseils

Par Zonzon092

Bonsoir, J'aurai besoin de conseils à pour mon copain. Celui-ci étais un consommateur de cannabis, allant de 3 à 6 joints par jours. Motivé à arrêter pour diverses raisons, j'ai décidé de l'aider et le soutenir dans ça démarche. Probleme: nous n'habitons pas ensemble, je travaille, je ne peux donc que me fier à ses paroles. Il n'as pas eu de changements de caractères ou autres signes de "manque". Ses amis consommes toujours autant, il ne travaille pas donc n'as pas d'autres occupation. Souvent quand j'arrive le voir après le travaille, monsieur a les yeux rouge, mais bien sur toujours une bonne excuses .. J'aimerais donc lui faire passer un test, mais lequel: prise de sang, salivaire, urinaire ... Il n'as "arrêter" que depuis plus d'une semaine. Pourriez vous me guider sur quel test serais le plus adapté ? Merciiii !

Mise en ligne le 08/06/2018

Bonjour,

Pour ce qui est des tests, le test urinaire reste celui le plus utilisé pour déterminer  la présence (ou non) de traces d’une consommation récente . En effet, le principe actif recherché en l’occurrence le THC  (TetraHydroCannabinol) séjourne plus longtemps dans le sang ou la salive.

Vous ne nous dites pas si votre ami est d’accord pour se faire dépister mais nous attirons votre attention sur l’importance du dialogue qui reste le moyen le  plus sûr de l'aider à arrêter ou réduire sa consommation.

Nous observons que vous l’avez déjà aidé et soutenu dans sa démarche et que vous semblez accorder un intérêt particulier à son arrêt du cannabis. Il est très important de garder à l’esprit que son arrêt ne sera possible que quand lui-même le voudra et se sentira prêt. Il est tout aussi important d’avoir comme allié le temps car votre ami aussi en a besoin pour  se défaire d’une consommation commencée peut-être il y a quelques années  et qui a pris une place non négligeable dans sa vie.

Vous ne nous dites pas, non plus, si votre ami a une aide extérieure auprès de  professionnels. Il existe des structures où des médecins, psychologues, psychiatres, éducateurs spécialisés accueillent discrètement et sans jugement ceux qui souhaitent repenser leur consommation mais aussi leur entourage. Nous vous avons mis, à ce sujet, le lien de notre site pour accéder aux adresses de ces structures pour les contacter.

Si vous souhaitez reprendre tout cela avec nous n’hésitez pas à revenir vers nous par tchat via notre site (gratuit et anonyme) du lundi au vendredi de 14h00 à minuit ou au 0800 23 13 13 (Drogues Info Service, gratuit et anonyme) tous les jours de 8h00 à 2h00 du matin.

Bien cordialement.

 

En savoir plus :

Retour à la liste