Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

visite medicale préfecture permis

Par le paludier

Bonjour et merci à l'équipe de drogue info service pour tous les conseils et les informations disponibles sur ce site, j'ai malgré tous quelques questions qui restent sans réponse.

D'abord j'ai visité ce site pour trouver des infos par rapport au cannabis que j'ai trouvé. Pour mon cas, j'ai été contrôlé puis condamné pour conduite sous l'emprise de stupéfiants, pas étonnant je suis consommateur de cannabis depuis que j'ai 15ans, je fume en moyenne 8 joints par jour (voir 12 si je passe mes nuits devant la console). J'ai eu le lot classique de sanctions dont une visite médicale à passer en préfecture avec des analyses urinaires à présenter pour toutes les drogues ; j'ai donc arrêté de fumer du cannabis le 2 janvier 2019, j'ai pris un rdv à la préfecture le 7 février et je me suis renseigné après pour savoir combien de temps il faut pour éliminer les toxines. Aie!! entre 30 et 70 jours selon vous et selon le métabolisme de chacun. Bon tans pis, je suis quand même allé faire un test urinaire en laboratoire le 25 janvier pour voir comment ça se passe et voir mon taux de THC et surprise! le test urinaire revient négatif pour le cannabis! J'y croyais pas, mais je n'ai pas de taux indiqué, c'est seulement écris négatif ou positif. Cela vient peut être du fait que je bois beaucoup d'eau (+de 2l par jour voir 4l quand il fait chaud) + bcp de thé et je fait un travail très physique au quotidien, mais mon problème n'est pas là.

Mon problème est que le test est revenu positif pour la morphine!! alors que je n'ai jamais consommé aucune autre drogue et que la dernière fois que j'ai pris des médicaments c'était il y a presque 2ans (je déteste ces voleurs de l'industrie pharmaceutique). Ma question est d'où peut provenir cette morphine? :
-de l'eau du robinet que je bois? sachant que j'habite près d'un hôpital
-est-elle créée par mon corps? on m'a dit que quelqu'un avait eu ce problème pour devenir pompier, il a eu des analyses positives à la morphine car son organisme créait une molécule semblable à celle des opiacés alors qu'il ne consommait ni drogue ni médicament ; avez vous déjà entendu parler de ça? ( je n'arrive pas à trouver d'infos sur le net)
-de mon alimentation ou du thé?
-avez vous une autre idée?

J'ai prévu de refaire un test dans quelques jours le temps d'éliminer les traces de morphine car j'ai lu sur votre site que ça disparait en 2 3 jours, mais j'aimerai bien avoir des infos supplémentaires avant de dépenser à nouveau 30e pour la visite n'étant pas sur que l'analyse revienne négative (j'étais quasiment sur de devoir refaire une visite car j'ai fumé + ou - 15g de canna en 3 4 jours avant d'arrêter, je ne pensais être négatif 23 jours après, mais dépenser 30e pour un produit que je ne consomme pas ça me fait mal).

Merci encore de prendre le temps de lire et de répondre à tous ces messages, vous rendez service à beaucoup de personnes.



Fil suivant

20 réponses


Moderateur - 28/01/2019 à 11h12

Bonjour Le Paludier,

Merci pour vos commentaires sympathiques.

Si je comprends bien vous avez passé un test de base, c'est-à-dire immunochimique, qui rend un résultat "positif" ou "négatif".

Ce test est négatif pour le cannabis mais cela ne veut pas dire que vous n'avez plus de traces de cannabis dans votre organisme. En effet, le réactif immuno-chimique utilisé est calibré pour réagir à partir d'un certain seuil, en général 50ng/ml. Cela signifie qu'a priori - si le test fonctionnait bien (j'y reviens ci-dessous) - vous avez moins de THC-COOH et/ou de THC que le seuil utilisé pour le test.

Mais est-ce bien un test immuno-chimique qui vous est demandé pour la visite médicale du permis de conduire ? Avez-vous des précisions à ce sujet ? En effet, si ce sont des "analyses" qui vous sont demandées il est possible qu'il vous soit demandé en fait d'utiliser une autre méthode, beaucoup plus précise, qui permet de quantifier le THC et le THC-COOH (notamment) dans votre organisme. Cette méthodologie permet de dépister la plupart des stupéfiants en une seule analyse.

En ce qui concerne la brièveté relative avec laquelle vous obtenez un résultat négatif peut-être que votre haut degré d'élimination y est en effet pour quelque chose. Ainsi que votre physiologie et de vos capacités de métabolisation. C'est pour cela que nous donnons des fourchettes plutôt que des délais précis : la durée de détectabilité varie en fonction de nombreux facteurs.

Votre résultat positif pour la morphine est étonnant mais pas totalement inédite. Si, lorsque vous dites que vous n'avez pas pris le moindre médicament depuis 2 ans vous écartez bien TOUTE prise de médicament, même le plus anodin en apparence alors oui, cette piste peut être écartée.

L'alimentation peut être une candidate pour rendre positif un test : graines de pavots dans ou sur des pains ou des desserts, pourquoi pas certains thés "mélanges"... Difficile de savoir mais repassez en détail votre alimentation des derniers jours précédant le test. L'hypothèse de l'eau est peu probable. Nous aurions eu d'autres remontées à ce sujet si c'était quelque chose de courant et l'eau du robinet est traitée.

Autre hypothèse pour ce faux positif : un test qui n'est pas fonctionnel. Il peut arriver que les conditions de conservation ou de manipulation d'un test immuno-chimique en altèrent le fonctionnement.

Par contre nous n'avons jamais entendu parler d'un test rendu positif par présence naturelle de morphine dans l'organisme. Si vous rencontrez des informations à ce sujet cela nous intéresse. Votre travail physique peut vous amener à créer certes beaucoup d'endorphines qui ont une affinité avec les même récepteurs que ceux de la morphine mais cela reste des substances différentes qui ne devraient pas faire réagir un test, du moins en l'état actuel de nos informations.

Vous pouvez en effet attendre quelques jours avant de repasser un test. Mais je vous conseille peut-être de demander une analyse toxicologique plutôt qu'un test immuno-chimique et si c'est ce que vous décidez de faire renseignez-vous sur le temps de rendu des résultats qui est de plusieurs jours (donc peut-être ne faut-il pas attendre si vous voulez le résultat avant le 7 février). La mauvaise nouvelle c'est que c'est plus cher mais cela "dépistera" toutes les drogues et rendra un résultat quantitatif. Cela comptabilisera toute trace de cannabis présente dans votre organisme et permettra d'y voir plus clair sur la "morphine" qu'aurait révélé le test immuno-chimique. Vous pouvez aussi demander de faire une telle analyse sur le même échantillon que la première fois.

Cordialement,

le modérateur.

le paludier - 28/01/2019 à 17h47

Bonjour modérateur,

je vais d'abord revenir sur la question quelle analyse dois-je présenter à la visite médical? Il est écrit mot pour mot sur ma convocation : "Si votre suspension ou annulation fait suite à un délit de conduite sous l'emprise de stupéfiant, vous devez également vous présentez avec les résultats d'un test urinaire (T.H.C. urinaire, cocaïniques, opiacés, amphétaminiques) de moins de 15 jours à effectuer au préalable dans un laboratoire médical.". Ce n'est donc pas demandé de ramener une analyse urinaire quantitative et quand je me suis présenté au laboratoire médical j'ai d'abord commencé par dire : "j'ai une visite médicale à passer en préfecture pour récupérer mon permis et on me demande de présenter une analyse d'urine", la secrétaire m'a donné l'impression qu'elle avait déjà fait des centaines de fois et elle m'a demandé ma convocation. Je suppose donc qu'un test immunochimique me suffira pour la visite et si ce n'est pas le cas je les critiquerai vivement en jouant l'innocent. Je vous tiendrai au courant un fois ma visite effectuée.

Pour le fait que je sois positif à la morphine vous avez surement répondu à mes interrogations, je mange les 2/3 d'une baguette céréale dans laquelle il y a certainement des graines de pavot. Je suis sur que ce n'est pas les médicament ni une anesthésie chez le dentiste, je pensais que ça venait de l'eau du robinet car j'ai vu dans un reportage que les stations d'épuration ont beaucoup de mal à filtrer les molécules venant de médicaments car elles sont extrêmement petites (j'aurai la réponse demain car je viens de refaire un test ou alors c'est que c'était un faut positif), et je vais essayer de prendre contact avec le pompier qui à eu des analyses positives à la morphine mais à mon avis c'est plutôt une histoire de téléphone arabe.

Sinon pour information, il y a la possibilité d'annuler le rdv pris pour la visite médicale au moins 48h avant ce rdv, et de reprendre un plus tard ce que je vais peut être faire si je n'est pas de résultat négatif.

En tous cas merci beaucoup, je reviendrai clore ce fil de discussion une fois que ma visite médicale sera passée.

Moderateur - 28/01/2019 à 18h15

Re-bonjour le paludier,

Merci pour ces précisions.

Votre convocation vous demande bien un "test" immuno-chimique standard. La secrétaire a raison. Vous avez fait le bon test.

Il y a bien présence de drogues dans les eaux mais c'est dans les eaux usées. Après consommation et usage par les humains. Une usine d'épuration nettoie nos eaux de rejet. C'est très différent du traitement avant consommation (si traitement il y a). D'ailleurs l'étude des eaux usées est utilisée comme moyen d'avoir une idée des usages de drogues dans une zone géographique.

Bien cordialement,

le modérateur.

Ninotshka - 19/09/2019 à 19h54

Bonjour je fais l’objet des mêmes fait ,mon permis à été suspendu pour conduite sous stupéfiants , le préfet a décidé de la peine ,donc 6 mois de suspension et 300€ d'amendes. J’ai reçu mon avis à comparaître devant le procureur de la république. Ma question est donc : que ce passe t’il durant cette comparaison puise que je connais déjà les sentences . Et ma deuxième question est quand doit je faire les tests de dépistage ? Car il ne l’on pas mentionné. Cordialement !

Tortue Géniale - 08/03/2020 à 10h41

Bonjour.
Pour réagir au fil de discussion.
J'ai aussi été condamné pour conduite sous l'emprise de stupéfiants au mois de novembre. Après passage au tribunal j'ai donc été condamnée a payer une amende, faire un stage de sensibilisation et aussi faire un visite médicale.
Je dois faire un contrôle en laboratoire, je n'ai pas refumé depuis fin janvier . Mon contrôle en commission médicale est le au mois d'avril. Mais j'ai du mal a distinguer et d'avoir si la visite médicale est le rdv en préfecture ou si je doit d'abord passer devant un médecin agréé avec les résultats d'analyse pour ensuite me présenter avec le dossier complet en préfecture.
Un de mes amis a eu aussi une condamnation du même type mais a du passer des examens avec prise de sang. Pour ma part dans mes documents demandé on m'a juste founi une prescription pour un test urinaire en laboratoire qui doit dater de 15 maximum avant le contrôle .
Du coup j'aimerais donc savoir si je dois faire l'examen et ensuite voir un médecin qui confirmera ou non la chose ( avec un document CERFA a remplir) ou alors si je dois me présenter seulement le jour de mon rdv en préfecture... Les explications ne sont pas vraiment clair et j'aimerais ne pas avoir a faire encore tout un tas de démarche par la suite du fait que je n'ai pas tout saisi dans ce qu'il demande.
Merci d'avance !

Moderateur - 09/03/2020 à 16h34

Bonjour,

Le rendez-vous en préfecture est le passage en commission médicale.

Chaque commission médicale a sa manière de faire et donc il n'est pas étonnant qu'on ait demandé d'autres examens à votre ami, même s'il était dans une situation similaire à la vôtre. Ne faites que les examens qui vous sont demandés à vous.

Le résultat des analyses contiendra une conclusion du laboratoire. Vous n'avez pas à aller voir un médecin avant de passer devant la commission médicale.

En résumé : moins de 15 jours avant le rendez-vous en préfecture faites le test urinaire dans un laboratoire d'analyses médicales (munissez-vous de la prescription). Ensuite, le jour fixé sur la convocation rendez-vous à la préfecture avec le résultat. Cela sera votre passage devant la commission médicale.

Cordialement,

le modérateur.

Tortue Géniale - 10/03/2020 à 03h58

Je voulais en avoir le coeur net.
Merci pour vos précisions.
Bien Cordialement !

Lolo mars - 30/05/2020 à 16h56

Bonjour,
Mon permis est suspendu (cannabis)
J'ai lu sur service-public.fr que le test urinaire est à faire si c'est indiqué dans la lettre de notification de la suspension du permis. Hors dans mon cas il est simplement indiqué que la restitution de mon permis est subordonnée à un passage devant la commission médicale primaire (évidemment avec avis favorable)
De ce fait je ne sais pas si je dois le faire ce test urinaire ou non ???

Merci d'avance pour votre réponse

Danslos - 06/06/2020 à 00h36

Bonsoir à tous,

Dans le même cas que vous : contrôlé positif au cannabis en janvier, rdv psychotechniques le 9 juin, rdv chez le sous délégué du sous procureur du sous... le 19, jour dont je compte profiter pour aller faire les analyses d'urine demandées.
Ensuite mon rdv médical est fixé le 30 juin.
Ma question est : est-ce qu'il y a un nouveau dépistage lors de cette visite ? Notamment avec le "passage à la bande urinaire" comme j'ai pu le lire sur un site étatique ?

Merci et bon courage à vous.

Répondre au fil Retour